Le sys­tème Ma­cken­zie & Went­worth

Les deux font des paires

Armes de Chasse - - Le Coin Du Collectionneur -

Le pro­blème avec les fu­sils à pis­tons est qu’il fal­lait, pour les re­char­ger, tra­vailler à la bouche du ca­non. Si l’opé­ra­tion était sans risque lorsque les deux coups avaient été ti­rés, elle de­ve­nait au­tre­ment plus dan­ge­reuse lors­qu’une des charges res­tait prête dans un des deux tubes. C’est cette pro­blé­ma­tique qui a don­né naissance au Ma­cken­zie.

Dans les an­nées 1850, les deux ar­que­bu­siers Ma­cken­zie et Went­worth sont as­so­ciés à Londres. Leur pro­duc­tion com­porte de bons et beaux fu­sils de chasse à pis­ton clas­siques se char­geant par la gueule à l’aide de la ba­guette de bour­rage cou­tu­mière pour cette opé­ra­tion. Ce prin­cipe de char­ge­ment pré­sente quelques in­con­vé­nients. Il de­mande de po­ser la crosse à terre, ce qui n’est pas tou­jours ai­sé en ter­rain ma­ré­ca­geux, et, en cas de pré­ci­pi­ta­tion, l’uti­li­sa­teur risque d’in­tro­duire les deux charges dans le même ca­non. Sur­tout, il ex­pose au pire des ac­ci­dents : le dé­part d’une charge en cours de rechargement si l’amorce « ca­pu­cine » n’a pas été re­ti­rée du cô­té non uti­li­sé. Voi­là pour­quoi, comme tous leurs contem­po­rains, notre duo d’ar­que­bu­siers cherche un prin­cipe de char­ge­ment par la cu­lasse. Après de nom­breux es­sais, ils dé­posent consé­cu­ti­ve­ment deux bre­vets en 1859 pour un « per­cus­sion cap­ping breech- loa­ding rifle » . Une chambre de re­change, char­gée à l’avance, per­met­tait de re­dou­bler un tir as­sez ra­pi­de­ment en cas de be­soin. Ce fu­sil de chasse à chambres amo­vibles se­ra co­pié, avec quelques me­nues va­riantes, par beau­coup d’ar­que­bu­siers an­glais et conti­nen­taux. Même la cé­lèbre firme Hol­land & Hol­land se ba­se­ra sur ce mo­dèle pour éta­blir, en 1860, un fu­sil de grande chasse mo­no­coup à ca­non rayé de fort ca­libre.

Dans nos mains, le ma­tri­cule 101

Dans sa pu­re­té ori­gi­nelle, le Ma­cken­zie est une arme rare. Un heu­reux ha­sard nous a per­mis d’ac­cé­der à un de ces mo­dèles, d’au­tant plus in­té­res­sant qu’il porte le ma­tri­cule 101 – les mar­quages dé­bu­tant alors à la cen­taine, il s’agi­rait du pre­mier exem­plaire de la sé­rie. C’est d’ailleurs le seul mar­quage du fu­sil, ce qui confir­me­rait que nous avons af­faire au pro­to­type ini­tial. L’arme est à ca­nons jux­ta­po­sés, éta­blis en da­mas fin – dit da­mas che­veux – et bron­zés ta­bac. Cu­rieu­se­ment, leur lon­gueur n’est que de 60,8 cm alors que les tubes de l’époque, uti­li­sant la poudre noire, étaient gé­né-

A la fer­me­ture, le bras du le­vier d'ob­tu­ra­teur est en al­longe contre la plaque avant du bloc de cu­lasse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.