La Double Ré­frac­tion du spath d’Is­lande

Art Press - - INTRODUCING - Alexandre Mare

Les éditions du Che­min de fer Béa­trix Beck, « tra­vaillant dans le fran­çais », née en 1914, a pu­blié une tren­taine de livres, ob­te­nue le Gon­court et d’autres prix en­core. Ré­gu­liè­re­ment, les éditions du Che­min de fer re­pu­blient son oeuvre, ac­com­pa­gnée de des­sins contem­po­rains, à l’ins­tar de ceux réa­li­sés par Mé­la­nie De­lattre-Vogt pour Cou cou­pé court tou­jours. La Double Ré­frac­tion du spath d’Is­lande (le spath est une cal­cite trans­pa­rente qui double le mo­tif sur le­quel on le pose) réunit qua­rante-deux textes et nou­velles inédits, ain­si qu’un en­tre­tien que l’écri­vain s’est amu­sée à se don­ner à elle-même – il y a mille ma­lices chez « Mâme Beck ». S’éten­dant sur près de cin­quante ans, les textes donnent à sai­sir les types de per­son­nages qui in­té­ressent Beck, et le tra­vail « sur le fil du ra­soir » qu’elle ef­fec­tue sur la langue. L’en­fance, les le­çons d’écri­ture du maître d’école, les femmes de peines et quelques gen­tils fous, les chats, son père l’écri­vain Ch­ris­tian Beck, Gide, Ni­mier. Tout ce­la de sa gra­phie ronde et ca­co­pho­nique tra­cée au sty­lo bic dont les édi­teurs ont eu ici la bonne idée de re­pro­duire quelques pages. « Quand j’étais en­fant, mon écri­ture était pom­peuse ou ar­chaï­sante. Après, ç’a été le style qu’on ap­pelle blanc et que j’ap­pelle in­co­lore. Main­te­nant c’est n’im­porte quoi pour­vu que ça me plaise. » On com­pren­dra que ce livre d’inédits de Béa­trix Beck, dé­cé­dée en 2008, forme un au­to­por­trait. Un guide pré­cieux pour abor­der l’oeuvre, la double ré­frac­tion de son écri­ture et de ses en­jeux nar­ra­tifs. Il y a une ap­pa­rente sim­pli­ci­té dans l’écri­ture de Beck. Elle est pour­tant une mi­neur de fond. « Le lec­teur idéal ? Quel­qu’un qui lit ce qui est écrit, pas autre chose. Ni au-de­là, ni en de­çà. Quel­qu’un qui n’écrit pas son nom sur l’écorce des arbres. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.