À SUIVRE

Art Press - - LIVRES - Étienne Hatt

Le livre de pho­to­gra­phie est de­ve­nu un sup­port de dif­fu­sion es­sen­tiel et un ob­jet re­cher­ché. Au point que Pa­ris Pho­to dé­cerne pour la qua­trième fois des prix du livre et que des sa­lons spé­cia­li­sés comme Offp­rint et Po­ly­co­pies, qui se tiennent au même mo­ment à Pa­ris, lui fassent une très large place. Voi­ci quelques titres pu­bliés par des édi­teurs fran­çais spé­cia­li­sés. —

(Fi­li­granes) est le pre­mier livre du jeune Louis Heil­bronn dont le tra­vail, éla­bo­ré à la fa­veur de ses dé­pla­ce­ments en France et aux États-Unis, conjugue do­cu­men­taire et in­tros­pec­tion. Il fut l’élève de Ste­phen Shore mais, « fran­çais et amé­ri­cain », comme il le pré­cise dans l’en­tre­tien avec Bri­gitte Ol­lier qui conclut ce livre soi­gné, Heil­bronn est dans un entre-deux. Ce­lui-ci ne le pré­serve pas de toute fas­ci­na­tion à l’égard de ses mo­dèles amé­ri­cains mais il lui per­met de les re­vi­si­ter avec, par­fois, une réelle iro­nie. La sé­rie est vi­sible ga­le­rie Po­la­ris jus­qu’au 1 no­vembre. — (Lo­co) d’Anne Fa­vret et Pa­trick Ma­nez est le fruit d’un tra­vail au long cours sur l’ob­ser­va­toire as­tro­no­mique du plateau de Ca­lern, sur les hau­teurs de Nice. Ser­vis par la pré­ci­sion de la chambre pho­to­gra­phique, l’iso­le­ment des lieux, la sin­gu­la­ri­té des ar­chi­tec­tures et l’étran­ge­té des por­traits font bas­cu­ler ce projet do­cu­men­taire dans une science-fic­tion ré­tro-fu­tu­riste. Si­gni­fi­ca­ti­ve­ment, Michel Poi­vert in­tro­duit l’ou­vrage par « Le syn­drome de So­la­ris ». —

(GwinZe­gal) conclut la ré­si­dence du Fin­lan­dais Janne Leh­ti­nen au centre d’art-édi­teur bre­ton. Si ce livre n’est pas exempt de la froi­deur de l’École d’Hel­sin­ki, l’au­to­dé­ri­sion de l’ar­tiste et l’ab­sur­di­té des mises en scène bri­co­lées dans le pay­sage tranchent avec la théâ­tra­li­té et le rap­port contem­pla­tif à la na­ture qui ca­rac­té­risent sou­vent ce groupe. Pour seul texte, « L’illet­tré », poème d’Ar­mand Ro­bin, Bre­ton mort en 1961, par­ti­cipe à l’étran­ge­té du livre. — Moins clas­sique dans sa forme que les pré­cé­dents, (RVB BOOKS) réunit des images de mobilier et de plantes vertes de bu­reaux col­lec­tées de­puis 2008 par l’Amé­ri­caine Pe­ne­lope Um­bri­co sur des sites in­ter­net de li­qui­da­tion. Ce cor­pus, ana­lyse Clé­ment Ché­roux dans la pré­face, est « l’image même de la crise, sa part vi­sible au­tant que sa mé­ta­phore ». Im­pri­mées sur des pa­piers de na­tures et de for­mats dif­fé­rents (un ti­rage pho­to­gra­phique est même glis­sé tel un ano­din mar­que­page), les images se che­vauchent et se frag­mentent. Non re­lié, le livre donne l’idée d’un chaos.

FLO­WERS AND MORE

MAA LOPPUU

FROM

LES AR­PEN­TEURS

MISSÄ

OUT OF OR­DER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.