FA­BRIK

Art Press - - PAVILLONS NATIONAUX -

Olaf Ni­co­lai, Hi­to Steyerl, To­bias Zie­lo­ny et Jas­mi­na Met­wa­ly et Phi­lip Rizk

Une fois n’est pas cou­tume, un des pa­villons na­tio­naux est confié à un com­mis­saire spé­cia­li­sé en pho­to­gra­phie. Di­plô­mé de l’école d’Arles, l’Al­le­mand Flo­rian Eb­ner est, en ef­fet, di­rec­teur des col­lec­tions de pho­to­gra­phies du mu­sée Folk­wang d’Es­sen. Pour­tant, à re­bours des édi­tions pré­cé­dentes qui, après les Be­cher en 1990, voyaient le pa­villon al­le­mand s’ou­vrir ré­gu­liè­re­ment aux re­pré­sen­tants de l’école de Düs­sel­dorf, Eb­ner ne s’en re­met pas à une grande fi­gure de la pho­to­gra­phie. Il pré­fère re­ve­nir sur la ques­tion de l’image au­jourd’hui en réunis­sant dans Fa­brik, ex­po­si­tion col­lec­tive plu­ri­dis­ci­pli­naire, trois ar­tistes al­le­mands tra­vaillant à Berlin, Olaf Ni­co­lai, Hi­to Steyerl et To­bias Zie­lo­ny, et un duo com­po­sé des plus jeunes Jas­mi­na Met­wa­ly et Phi­lip Rizk, ins­tal­lés au Caire. Eb­ner, dont la note d’in­ten­tion était in­ti­tu­lée : « Ré­flexion sur la nature ma­té­rielle et po­li­tique des images dans le monde nu­mé­rique contemporain », s’est in­té­res­sé à la no­tion de « pho­to­gra­phique » à l’heure du tour­nant nu­mé­rique, voire al­go­rith­mique, main­te­nant qu’une image n’est plus sim­ple­ment en­re­gis­trée mais im­mé­dia­te­ment re­cal­cu­lée et op­ti­mi­sée pour ré­pondre à un be­soin ou sa­tis­faire une de­mande. Il s’est par­ti­cu­liè­re­ment in­ter­ro­gé, dans le contexte d’un ef­fa­ce­ment des fron­tières entre do­cu­ment et fic­tion, sur la per­ma­nence de la va­leur de té­moi­gnage de l’image et sur la par­ti­ci­pa­tion qui la fonde. Es­sen­tielle pour étayer cette ré­flexion de­vrait être l’ins­tal­la­tion vi­déo d’Hi­to Steyerl, ar­tiste éga­le­ment connue pour ses écrits théo­riques sur l’image, ses dé­pla­ce­ments et ses mé­ta­mor­phoses ou le do­cu­men­taire et ses rap­ports à la po­li­tique et à l’art. S’ap­puyant sur des his­toires vraies, Fac­to­ry of the Sun place le spec­ta­teur entre la réa­li­té du té­moi­gnage et celle, construite, du jeu vi­déo dont elle re­prend l’es­thé­tique. To­bias Zie­lo­ny,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.