Ro­land Barthes contemporain

Art Press - - LIVRES - Étienne Hatt

Max Mi­lo Ro­land Barthes contemporain ac­com­pagne les ex­po­si­tions Lu­mières de Ro­land Barthes qui se tiennent jus­qu’à la fin de l’été au Frac Aqui­taine de Bor­deaux et au centre d’art image/imatge d’Or­thez. Pour­tant, la cri­tique d’art et maître de confé­rences en lit­té­ra­ture et art Ma­ga­li Nach­ter­gael, qui en a as­su­ré le com­mis­sa­riat, livre avec cet ou­vrage moins un ca­ta­logue d’ex­po­si­tion qu’un es­sai sti­mu­lant, quoi­qu’un peu touf­fu, sur « l’his­toire de l’art contemporain d’après Barthes ». Re­lire l’his­toire de l’art à tra­vers une grande fi­gure lit­té­raire ou in­tel­lec­tuelle est ain­si une mode bien sou­vent heu­reuse. Loin du grand ré­cit, l’au­teure tire plu­sieurs fils de l’oeuvre de ce­lui qui pour­rait avoir « in­ven­té » l’art contemporain. « La mort de l’au­teur », « texte fon­da­teur de l’art contemporain », pu­blié en an­glais en 1967 dans un nu­mé­ro de la re­vue As­pen consa­cré au mi­ni­ma­lisme, est le plus évident. Le plus convain­cant est le fil des My­tho­lo­gies (1957) qui, avec l’ex­po­si­tion des My­tho­lo­gies quo­ti­diennes de 1964, fait de la cri­tique de la vie quo­ti­dienne, de ses valeurs et de ses images, une constante de l’art contemporain. Tous les ar­tistes ne re­ven­diquent pas l’hé­ri­tage de Barthes. Ils sont alors réunis ici en ver­tu d’ana­lo­gies qui sont sans doute moins ef­fi­cientes. On voit mal, ain­si, l’in­fluence sur Nan Gol­din de la « li­bé­ra­tion de l’in­ti­mi­té » chez le Barthes de la fin des an­nées 1970. Sauf à par­ler, comme l’au­teure, de pos­té­ri­té en ma­nière d’« at­mo­sphère ». On pour­ra pour­suivre par Pascal Con­vert. Com­mence alors la grande lu­mière du Sud-Ouest (Con­fluences). Conçu par Di­dier Ar­nau­det, ce par­cours dans l’oeuvre et les archives de Con­vert est pu­blié à l’oc­ca­sion d’une com­mande pu­blique pour la­quelle l’ar­tiste a ins­crit la phrase épo­nyme de Barthes sur un pont de Bègles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.