JEN­NI­FER DOU­ZE­NEL

Anaël Pi­geat

Art Press - - INTRODUCING -

d’un mo­tif re­pé­ré à l’avance par des ren­contres et des conver­sa­tions, qui lui per­mettent de trou­ver l’im­mo­bi­li­té qui règne dans ses tra­vaux, ces mo­ments de contem­pla­tion que notre so­cié­té contem­po­raine nous re­fuse si sou­vent. Dans Voile (2013), on re­con­naît les mers de nuages que les peintres chi­nois tra­di­tion­nels re­pré­sentent sur des rou­leaux, pay­sages de l’âme et in­vi­ta­tion au voyage ; un per­son­nage oc­cupe le pre­mier plan (ils sont rares chez Jen­ni­fer Dou­ze­nel), mais il a la tête sous un fou­lard rouge, et se trouve comme « ef­fa­cé » de­vant le pay­sage ; c’est un pho­to­graphe au tra­vail, dont les mou­ve­ments guident notre re­gard im­mo­bile, double de l’ar­tiste, et por­trait de la Chine. Dans ses vi­déos, qu’elle réa­lise avec un ap­pa­reil de pho­to­gra­phie, Jen­ni­fer Dou­ze­nel re­flète d’abord ces lieux vi­si­tés : ses vi­déos ja­po­naises tra­duisent les dif­fé­rents hé­ri­tages cultu­rels de l’ar­chi­pel, ses vi­déos ita­liennes touchent à l’his­toire de l’art de la Re­nais­sance. C’est aus­si le pas­sage d’un temps uni­ver­sel qu’elle montre à tra­vers elles. Et lors­qu’elle évoque un nou­veau projet, un nou­veau mo­tif, elle parle de l’ajou­ter à sa « col­lec­tion », c’est-à-dire au reste de son oeuvre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.