Avant Go­dot

Art Press - - LIVRES - Fran­çois Poi­rié

Ar­léa Au­teur de livres sur la pein­ture, Sté­phane Lam­bert évoque ici l’éton­nant voyage qu’en­tre­prit Sa­muel Be­ckett d’oc­tobre 1936 – il a trente ans – à avril 1937, au coeur de l’Al­le­magne na­zie, à Ham­bourg et à Dresde. Il fit là une « ren­contre », celle d’un pe­tit ta­bleau de Cas­par Da­vid Frie­drich, Deux hommes contem­plant la lune, source d’ins­pi­ra­tion d’En at­ten­dant Go­dot, confie­ra Be­ckett. Mê­lant in­for­ma­tions ob­jec­tives et ana­lyses plus per­son­nelles, Lam­bert pro­pose un livre pas­sion­nant, un peu désor­don­né mais qui re­cadre la fi­gure de Be­ckett, pré­sen­té de plus en plus comme une sorte de « sage », alors que c’est un homme qui trem­blait, so­li­taire « avec » les autres, qui cher­chait com­ment fuir… Pour­quoi Be­ckett se rend-il en Al­le­magne pré­ci­sé­ment en 1936 ? Pour voir ce qui s’y pas­sait, tout voir, et « sur­tout à tra­vers le prisme de l’art », dit Lam­bert, le na­zisme étant la réa­li­té en­glo­bante, l’évi­dence in­dis­cu­table de cette époque. Be­ckett cherche dans l’art un che­min pour trou­ver son écri­ture, qui pié­tine à ce mo­ment-là. Avant de par­tir, Be­ckett avait lu Ar­nold Geu­lincx, phi­lo­sophe fla­mand du 17 siècle. Comme les ta­bleaux de Frie­drich, la pen­sée de Geu­lincx ouvre une cir­cu­la­tion entre le de­dans et le de­hors, le déses­poir et l’ab­surde. On se sou­vient de la phrase de Fin de par­tie : « Il n’y a rien de plus drôle que le mal­heur. » Les deux hommes du ta­bleau de Frie­drich – qui rap­pellent les nom­breux « couples » be­cket­tiens – sont-ils mal­heu­reux ? « Ils se lan­guissent », dit Be­ckett. Mais un lien fra­ter­nel les unit face à cette na­ture de « ca­tas­trophe », mot si cher à Be­ckett, qu’ils contemplent. Et quand il s’ins­talle à Pa­ris, à l’au­tomne 1937, Be­ckett, en­fin dé­ta­ché de Joyce, est ani­mé par une fer­veur créa­trice im­pres­sion­nante. Il a trou­vé sa langue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.