Vive l’ac­cou­che­ment libre

Causette - - SOMMAIRE -

Les ma­ter­ni­tés se­raient-elles l’un des der­niers bas­tions de la do­mi­na­tion mas­cu­line ? Oui, ré­pond Ma­rieHé­lène La­haye dans son – pas­sion­nant – ou­vrage Ac­cou­che­ment, les femmes mé­ritent mieux (éd. Mi­cha­lon), en li­brai­rie de­puis le 4 jan­vier. In­fan­ti­li­sa­tion, hu­mi­lia­tions, bru­ta­li­tés, voire mu­ti­la­tions… S’ap­puyant sur une so­lide lit­té­ra­ture scien­ti­fique (toutes les sources sont ci­tées), cette mi­li­tante en­ga­gée pour un ac­cou­che­ment res­pec­tueux des femmes montre comment ce qui était cen­sé être un « heu­reux évé­ne­ment » vire trop sou­vent au cau­che­mar. Sur­tout, elle met à mal les nom­breuses idées re­çues qui conti­nuent d’en­tou­rer l’ac­cou­che­ment. Où l’on com­prend que non, les femmes ne se sont ja­mais bat­tues pour ac­cou­cher à l’hô­pi­tal. Que, non, la sur­mé­di­ca­li­sa­tion, à l’oeuvre de­puis les an­nées 1960, n’a pas sen­si­ble­ment fait bais­ser le nombre de dé­cès en couches*. Et que non, il n’est pas in­cons­cient de vou­loir en­fan­ter chez soi. « Je ne sou­haite pas le “retour au na­tu­rel”, et en­core moins l’im­po­ser à toutes les femmes, pré­cise Ma­rie-Hé­lène La­haye. Ce que je veux, c’est que chaque femme puisse vivre son ac­cou­che­ment comme elle le sou­haite. » Tout sim­ple­ment.

UI­ci, on « ac­cé­lère » ou on « dé­clenche » une femme. Là, on en « ra­len­tit » une autre. Ailleurs, on pra­tique une « ex­pres­sion ab­do­mi­nale » en ap­puyant dou­lou­reu­se­ment sur l’uté­rus de la par­tu­riente afin que celle- ci ac­couche plus ra­pi­de­ment – quand bien même cette pra­tique est condam­née par la Haute Au­to­ri­té de san­té de­puis 2007. « Nous sommes dans un sys­tème for­diste, où seul compte l’acte tech­nique, ob­serve Ma­rie-Hé­lène La­haye. On ne tient pas compte du fait que ­l’ac­cou­che­ment est un pro­ces­sus lent, qui né­ces­site un ac­com­pa­gne­ment et un ­sou­tien émo­tion­nel. » Émo­tio… quoi ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.