Les po­li­tiques se ré­veillent

Causette - - POLITIQUE -

On ne nous avait pas ha­bi­tuées à ça. Le 5 mars, la ré­gion Île-de-France (pré­si­dée par Va­lé­rie Pé­cresse, LR) a lan­cé en grande pompe sa pre­mière grande cam­pagne contre les mains ba­la­deuses et autres agres­sions sexistes dans les tran­sports. « Ne mi­ni­mi­sons ja­mais le har­cè­le­ment. Vic­times ou té­moins, don­nez l’alerte ! » peut-on lire sur près de 20 000 af­fiches et 55 000 dé­pliants où sont men­tion­nés les nu­mé­ros d’alerte ré­cem­ment créés (3117 par té­lé­phone, 31177 par SMS et l’ap­pli­ca­tion 3117). En pa­ral­lèle, se­ront aus­si ex­pé­ri­men­tés pen­dant six mois les « ar­rêts à la de­mande », à par­tir de 22 heures, sur une di­zaine de lignes de bus. Une dé­marche sa­luée par Mar­lène Schiap­pa, se­cré­taire d’État char­gée de l’éga­li­té entre les femmes et les hommes, qui avait com­man­dé en sep­tembre un rap­port sur la « ver­ba­li­sa­tion du har­cè­le­ment de rue » . Ha­sard du ca­len­drier, ce­lui-ci lui a été re­mis le 28 fé­vrier. Au pro­gramme ? Vingt-trois pro­po­si­tions par­mi les­quelles la créa­tion d’un stage pour les har­ce­leurs afin de pré­ve­nir la ré­ci­dive, le dé­ve­lop­pe­ment d’une « ap­pli » per­met­tant de si­gna­ler et de géo­lo­ca­li­ser les faits de har­cè­le­ment, une ac­tion de lutte contre la por­no­gra­phie à l’école… Et, sur­tout, la créa­tion d’une in­frac­tion pour « ou­trage sexiste et sexuel » dans l’es­pace pu­blic, pas­sible d’une amende al­lant de 90 à 750 eu­ros. Cette pro­po­si­tion, qui pour­rait être in­té­grée au fu­tur pro­jet de loi contre les vio­lences sexuelles, doit être étu­diée, fin mars, en conseil des mi­nistres. D’ici là, qui dit mieux ?

U

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.