Pa­roles de « drague queens »

Causette - - SOMMAIRE - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR CLA­RENCE ED­GARD-RO­SA

ADE­LINE

« Moi qui suis char­meuse, mais un peu ti­mide, j’ai vite trou­vé mes marques sur Tin­der, où je me sens in­vin­cible der­rière mon cla­vier. Je n’hé­site pas à en­ga­ger la conver­sa­tion alors que, en vrai, je n’y vais que si je sais que c’est tout cuit. Là, ça l’est, puisque pour dia­lo­guer, les deux pro­fils se sont “li­kés” au préa­lable. Du coup, j’ai dé­ve­lop­pé une réelle ap­ti­tude au ba­di­nage 2.0 et je m’adapte au mec, du flirt mi­gnon à la cor­res­pon­dance érotique, voire ­car­ré­ment trash si le coeur (et sur­tout le cul) y est. Lors de la ren­contre IRL, même s’il y a une peur de dé­ce­voir et d’être dé­çue, le contexte fai­sant que cha­cun sait qu’on n’est pas là pour en­fi­ler des perles me rend as­sez à l’aise avec la drague et je n’hé­site pas à em­prun­ter les codes clas­siques. Je dis des trucs que j’au­rais ja­mais pen­sé pou­voir dire (“J’ai en­vie de t’em­bras­ser”, “tu m’ex­cites”, “viens on s’en va, car j’ai très en­vie de faire l’amour”, etc.). Des trucs que je lais­sais aux mecs. »

YAS­MI­NA

« En week-end avec des amis, je ren­contre ce gar­çon avec qui le cou­rant passe. À l’aube, alors que tout le monde com­mence à al­ler se cou­cher, il me de­mande où je dors. “Là-haut avec les filles.” Il me dit : “Moi, dans la chambre juste là.” Sans rien dire, je m’éclipse, me fau­file dans la chambre qu’il m’a in­di­quée et me glisse toute nue dans son lit. À la ques­tion “Qu’est-ce que tu fais là”, j’ai ré­pon­du : “Je t’at­tends.” Il a éteint pré­ci­pi­tam­ment sa clope, fer­mé la porte et moi, j’ar­rête ici le ré­cit. »

Ca­thy

« J’étais avec des amis, dans une boîte avec une piste en contre­bas. Le type qui m’in­té­res­sait (gros bis­co­teaux mais bien désem­pa­ré de­vant une fille sûre d’elle) était plus haut. Un bal­con ser­vait de garde-corps. J’ai pris ap­pui sur le pe­tit bal­con et suis mon­tée à sa hau­teur. Je lui ai dit quelque chose dont je ne me sou­viens plus, avec dans les yeux un “toi, je vais te man­ger”. Je suis re­des­cen­due. Et j’ai re­com­men­cé, l’ai at­tra­pé par la manche et lui ai rou­lé une grosse pelle. Il m’a pro­po­sé d’al­ler dans sa voi­ture. Moi, toute sou­ve­raine de ma vie, je lui ai dit que j’avais des goûts de luxe et pré­fé­rais faire ça au chaud, dans mon lit. Il était té­ta­ni­sé. Pour moi, ce n’était même pas une ques­tion d’as­su­rance, j’étais juste dans l’en­vie du mo­ment. Concen­trée sur mon dé­sir. C’était il y a vingt ans. »

Sy­bille

« J’ai mis long­temps à trou­ver le cou­rage de dra­guer. Quand j’y suis en­fin ar­ri­vée, à 20 ans, je dra­guais comme un ké­ké des plages. C’es­tà- dire que je de­vais tel­le­ment sor­tir de moi­même pour y ar­ri­ver que je ne me res­sem­blais pas du tout. Je ba­lan­çais du gros cli­ché (“Et si­non, t’es ve­nue toute seule ?”), c’était à chier. Les filles me pre­naient pour une idiote et elles avaient rai­son. Il m’a fal­lu des an­nées de ti­mi­di­té avant de de­ve­nir une sorte de Franck Du­bosc et cinq ans de Franck Du­bosc pour ar­ri­ver à ­dra­guer na­tu­rel­le­ment, sim­ple­ment… À être moi. Ça fait long, je vous le dis. »

Aude

« Je suis une meuf qui drague. Par jeu, par dé­fi, par em­pres­se­ment, par goût… Peut-être y a-t-il der­rière ce­la une vo­lon­té de “contrô­ler”, de m’ar­ran­ger pour que ça se passe comme je l’en­tends. Par exemple, si je veux du ro­man­tisme, je l’in­duis. Concrè­te­ment, ça va de l’abor­dage clas­sique dans un bar en pas­sant par l’in­vi­ta­tion au res­to (je paie la note) et jus­qu’à l’en­voi de fleurs, pour m’ex­cu­ser, le len­de­main d’une nuit où j’ai dû m’éclip­ser d’une chambre un peu pré­ci­pi­tam­ment. Je crois ne m’être ja­mais pris de râ­teau. Je com­pli­mente, j’écoute, je frôle, ca­resse, touche, ris aux blagues, fixe les re­gards… Je pro­pose. »

De­ni­sa

« Au ly­cée, j’ai mis ma cu­lotte – sale, bien en­ten­du – dans le ca­sier du mec qui me plai­sait. Je ne sais tou­jours pas pour­quoi j’ai fait ça. Je ne sais tou­jours pas dra­guer. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.