Le co­lo­nel, le dé­tec­tive et le ma­rin

Les nou­veau­tés les plus at­ten­dues de la ren­trée ? Clif­ton, Nes­tor Bur­ma et Cor­to Mal­tese ! Les hé­ros de la BD sont im­mor­tels.

Causeur - - Sommaire N° 50 – Octobre 2017 - Tho­mas Mo­rales

La ren­trée lit­té­raire ne pas­sionne guère un pu­blic qui ne lit et ne vote plus. Peut-on le blâ­mer ? La pro­duc­tion ac­tuelle ne l'in­cite guère à dé­pen­ser une ving­taine d'eu­ros pour se col­ti­ner un ro­man où le style et l'his­toire pa­tinent. Les Français cherchent des ré­fé­rents, du so­lide, du cos­taud afin d'af­fron­ter une ac­tua­li­té dé­mo­ra­li­sante. Ils ont be­soin de croire en des hé­ros pro­vi­den­tiels, de s'ex­traire quelques heures de la tor­peur ac­tuelle. L'éva­sion n'est pas un crime. Et les li­braires veulent faire tour­ner leur bou­tique. Ils savent que la BD ne les dé­çoit ja­mais. Elle as­sure un fonds de rou­le­ment, paye les charges, at­tire toutes les gé­né­ra­tions et vient re­don­ner des cou­leurs à une ac­ti­vi­té fra­gile. Et, n'en dé­plaise aux pro­gres­sistes en herbe (au­tant qu'aux grin­cheux qui conti­nuent à voir dans la BD une sous­lit­té­ra­ture), c'est dans les vieilles cases qu'on fait les meilleures BD. Les clas­siques ne se dé­modent pas. Les hé­ros de notre en­fance ré­sistent au « dé­ga­gisme » am­biant. Le co­lo­nel Harold Wil­ber­force Clif­ton, le dé­tec­tive Nes­tor Bur­ma et le ma­rin Cor­to Mal­tese tiennent la barre.

Clif­ton se ma­rie ?

Le 23e al­bum de l'ère post-ma­che­rot (créa­teur du per­son­nage à la fin des an­nées 1950) est sor­ti dé­but sep­tembre aux édi­tions Le Lom­bard. Sur­prise, Turk est de re­tour au des­sin et ça se voit ! Mer­veille de pré­ci­sion, il est le maître in­con­tes­té des dé­cors so bri­tish ! Avec lui, une Triumph TR3 ou une Jen­sen In­ter­cep­tor (des mo­dèles au­to­mo­biles) ne res­semblent pas à une Fue­go ou à une Renault 14. Ces dé­tails comptent beau­coup pour plon­ger le lec­teur dans une douce an­glo­ma­nie. Il sait des­si­ner un duffle-coat avec des bou­tons en corne, un trench à la dou­blure tar­tan et les rues de Londres rem­plies de bus double-de­cker comme per­sonne. Avec Bob de Groot au scé­na­rio, ils ont fait les grandes heures de cette sé­rie dans les an­nées 1970. À re­lire ab­so­lu­ment, Ce cher Wil­kin­son ou Une pan­thère pour le co­lo­nel, ar­ché­types des BD (tout pu­blic) truf­fées de gags et de se­cond de­gré. Dans ce nou­vel al­bum, Just Mar­ried, Turk fait équipe avec le scé­na­riste Zi­drou, et c'est vrai­ment très réus­si ! On en sait un peu plus dé­sor­mais sur l'en­quê­teur-cé­li­ba­taire, pris en te­naille entre sa do­mes­tique, Miss Par­tridge, et ses chats qui lui pompent sa pen­sion, mais aus­si sur ses hob­bies : la col­lec­tion de bagues de ci­gares et sa lé­gen­daire MG rouge. Les au­teurs vont même jus­qu'à faire ap­pa­raître le père de Clif­ton, gé­né­ral bour­ru. Les Clif­ton père et fils de­vront stop­per une vague d'at­ten­tats qui s'at­taquent aux mariages, no­tam­ment ce­lui de la prin­cesse Mar­ga­ret. « Reste à es­pé­rer que ce ma­riage met­tra un terme aux ra­gots que col­porte la presse so­cia­lo-com­mu­niste con­cer­nant les bien in­no­cents écarts de conduite de la soeur de notre sou­ve­raine », iro­nise le co­lo­nel à la re­traite. On se ré­gale, les dia­logues grincent, le méchant Français porte le nom de Na­po­léon et res­semble à Sar­ko. Les en­fants et les adultes en re­de­mandent. Un 24e al­bum, Lord Gun-gun, est dé­jà en pré­pa­ra­tion.

Bur­ma sur la Croi­sette

Le dé­tec­tive de choc dé­barque à Cannes afin de pro­té­ger le comte de Fa­brègues qui se sent me­na­cé de­puis plu­sieurs jours. Nous sommes en sep­tembre 1946, la Côte d'azur bruisse sous les flashs de la pre­mière édi­tion du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal du film. C'est un Nes­tor Bur­ma mal ra­sé, tout chif­fon­né par son voyage, ga­lu­rin bran­lant sur la tête, qui se rend chez l'aris­to­crate. Trop tard, son client s'est « sui­ci­dé ». Cette nou­velle en­quête, L'homme au sang bleu, texte et des­sins d'em­ma­nuel Moy­not d'après l'oeuvre de Léo Ma­let, sor­ti­ra en li­brai­rie le 11 oc­tobre dans un al­bum re­lié.

Mais, confor­mé­ment à son ha­bi­tude, Cas­ter­man a pu­blié cette his­toire sous la forme d'un jour­nal pa­pier en trois feuille­tons. Ne man­quez pas cette sé­rie old

school, noire et ca­far­deuse. Nes­tor quitte sa zone de con­fort, Pa­name et l'agence Fiat Lux pour prendre un bain de so­leil meur­trier. On lit cette in­trigue en cha­ren­taises, où le com­mis­saire de po­lice lo­cal s'ap­pelle Ange Pel­le­gri­ni, où une cer­taine Jac­que­line est dan­seuse à l'el­do­ra­do et où les af­faires se règlent à coups de pas­ta­ga. Dif­fi­cile de dé­mê­ler le vrai du faux, entre bif­fe­tons contre­faits, col­lec­tions de pho­tos et per­son­nages sor­tis de la sé­rie noire. Et puis, il y a la belle Hé­lène, l'in­dis­pen­sable se­cré­taire du pri­vé, avec sa frange et sa robe lé­gère.

Cor­to en Afrique équa­to­riale

Le ma­rin est ta­quin. Il tra­verse les mers sur un coup de tête à la re­cherche d'un mi­roir ma­gique ayant ap­par­te­nu au Prêtre Jean « dans le­quel (ce der­nier) pou­vait ob­ser­ver n'im­porte quelle par­tie de son royaume ». Où se trouve dé­sor­mais cet ob­jet rap­por­té des Croi­sades ? Ve­nise 1911 est le point de dé­part de cette nou­velle aven­ture au­tant phy­sique que spi­ri­tuelle du com­man­dant Cor­to Mal­tese, créé par Hu­go Pratt. De­puis le der­nier al­bum, la fran­chise a été re­prise par deux au­teurs es­pa­gnols, Juan Días Ca­nales au scé­na­rio et Ru­bén Pel­le­je­ro aux illus­tra­tions, qui signent Equa­to­ria. Les lec­teurs du Fi­ga­ro Ma­ga­zine ont eu la chance de lire en avant-pre­mière cette sé­rie dé­cli­née en huit feuille­tons du­rant tout l'été avant sa pa­ru­tion le 27 sep­tembre en al­bum re­lié. L'in­trigue est com­pli­quée comme la psy­cho­lo­gie mé­lan­co­lique du hé­ros, tan­tôt por­tée vers l'ac­tion, puis l'in­tros­pec­tion.

Son ba­teau en par­tance pour Malte est d'abord dé­vié vers Alexan­drie où il sauve Wins­ton Chur­chill d'un at­ten­tat na­tio­na­liste. Il se di­rige en­suite vers Zan­zi­bar sous la pro­tec­tion de Hen­ry de Mon­freid et en com­pa­gnie d'une es­clave. La vie de ma­rin n'est pas de tout re­pos. Si tout ce­la ne suf­fi­sait pas, il prend sous son aile soeur Lise et la fille ger­ma­no-afri­caine d'emin Pa­sha, le der­nier gou­ver­neur d'equa­to­ria. Chez Cor­to, le voyage est tou­jours tour­men­té, il n'est qu'un pré­texte à la rê­ve­rie et à bous­cu­ler les dé­mons du pas­sé. •

Planche d'equa­to­ria, deuxième opus de Cor­to Mal­tese si­gné Ca­nales et Pel­le­je­ro.

Cor­to Mal­tese, Equa­to­ria, t. 14, Cas­ter­man. Scé­na­rio : Juan Días Ca­nales, des­sins : Ru­bén Pel­le­je­ro.

Nes­tor Bur­ma, L’homme au sang bleu, Cas­ter­man. Scé­na­rio et des­sins : Em­ma­nuel Moy­not.

Clif­ton, Just Mar­ried, t. 23, Le Lom­bard. Scé­na­rio : Zi­drou, des­sins : Turk, cou­leurs : Kaël.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.