Ter­ro­risme : en­fin un trai­te­ment de choc ! Par Daoud Bou­ghe­za­la

Causeur - - Sommaire N° 50 – Octobre 2017 -

Les ten­ta­tives de trai­te­ment psy des dji­ha­distes s'étant en gé­né­ral avé­rées aus­si ef­fi­caces que les il­lu­mi­na­tions de la tour Eif­fel, un mé­de­cin a dé­ci­dé de ren­ver­ser le pro­blème : dé­ra­di­ca­li­ser la mé­moire des vic­times en gom­mant leurs sou­ve­nirs les plus trau­ma­ti­sants. Le 21 sep­tembre, le ma­ga­zine de France 2, « En­voyé spé­cial », nous a ap­pris qu'il exis­tait dé­sor­mais un mé­di­ca­ment pour ça.

Ex­pé­ri­men­té sur 120 vo­lon­taires ayant sur­vé­cu aux at­taques du Ba­ta­clan et de Nice, ce pro­to­cole s'ap­puie sur un bê­ta­blo­quant connu de­puis les an­nées 1970 pour son ef­fi­ca­ci­té contre l'hy­per­ten­sion, le pro­pra­no­lol. D'après Alain Bru­net, le psy ca­na­dien à l'ori­gine de cette thé­ra­pie, ce mé­di­ca­ment « a la pro­prié­té de blo­quer cer­taines pro­téines du cer­veau qui aident un sou­ve­nir émo­tion­nel (…) à se ma­té­ria­li­ser ». Bref, le pro­cé­dé se ré­vèle « no­va­teur de sim­pli­ci­té », comme l'in­dique si jo­li­ment la réa­li­sa­trice du do­cu­men­taire.

On re­gret­te­ra ce­pen­dant qu'« En­voyé spé­cial » n'ait pas été ex­haus­tif sur les ver­tus mi­ra­cu­leuses de ce nou­veau trai­te­ment. Le très sé­rieux site Qué­bec Science est al­lé in­ter­ro­ger Mi­chelle Lo­ner­gan, une doc­to­rante de l'ins­ti­tut de san­té men­tale de l'uni­ver­si­té Mcgill, qui tra­vaille sous la di­rec­tion du même Alain Bru­net.

D'après la cher­cheuse, le pro­pra­no­lol pour­rait se ré­vé­ler ef­fi­cace contre ce qu'elle qua­li­fie de « bles­sures ro­man­tiques », vé­cues par les gens « dont la vie cha­vire sou­dai­ne­ment parce que leur conjoint les quitte, est in­fi­dèle ou les tra­hit ». Un mé­di­ca­ment grâce au­quel les cha­grins d'amour ne durent qu'un jour ? À mon avis, dès la mise sur le mar­ché, les stocks se­ront en rup­ture… •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.