Un gou­jat nom­mé Hol­lande

Causeur - - Harcèlement Féministe Arrêtez La Chasse À L'homme - Par Pa­trick Man­don

À la une du Pa­ri­sien, le 25 oc­tobre, seize por­traits d’hommes « sou­te­nus » par ce titre en gras : « Les hommes s’en­gagent. » Ces mes­sieurs font connaître ur­bi et or­bi qu’ils sont op­po­sés… au har­cè­le­ment sexuel (et, sans doute, à la faim dans le monde, au dé­pas­se­ment d’ho­no­raires des no­taires sans cra­vate, aux in­tem­pé­ries, aux hé­mor­roïdes) : « Après l’onde de choc créée par l’af­faire Wein­stein, seize per­son­na­li­tés mas­cu­lines sol­li­ci­tées par notre jour­nal ex­priment leur so­li­da­ri­té avec les femmes. »

On re­con­naît l’in­tel­lec­tuel azu­réen Ch­ris­tian Es­tro­si, et Mi­chel Cymes, conseiller om­ni­mé­dia­tique à ca­du­cée. Ce der­nier pro­fite de l’oc­ca­sion pour par­ler… de lui ! « Moi aus­si, lorsque j’avais 15 ans, j’ai su­bi des at­tou­che­ments par un homme dans le mé­tro. C’est très per­tur­bant. Sur le mo­ment je n’ai rien osé dire. »

Contrai­re­ment à ce que ces dé­cla­ra­tions pour­raient faire croire, le su­jet de l’ar­ticle n’est nul­le­ment Mi­chel Cymes et sa psy­chose sub­ur­baine, mais bel et bien la condi­tion faite aux femmes par de gros­siers per­son­nages, qui pro­fitent de leur pou­voir pour exi­ger d’elles des fa­veurs sexuelles. Mais, ô sur­prise ! Per­du au mi­lieu des seize mes­sa­gers fé­mi­nistes, qui voit-on ? Fran­çois

Hol­lande ! Alors, un sou­ve­nir nous re­vient…

M. Hol­lande sur une es­trade, à Tulle, au soir de sa vic­toire, le 6 mai 2012 : à ses cô­tés Va­lé­rie Trier­wei­ler, heu­reuse, com­pagne épa­nouie du vain­queur et pré­sen­tée comme telle à la foule. Bref, une femme amou­reuse, com­pagne d’un homme com­blé, en­trait of­fi­ciel­le­ment à l’ély­sée. Las ! La ronde1 des corps et des vi­sages ne sau­rait suivre une voie rec­ti­ligne. M. Hol­lande, non pas sai­si par la dé­bauche, mais fi­dèle à sa de­vise « le chan­ge­ment, c’est main­te­nant ! » s’éprend d’une jo­lie co­mé­dienne. Le 10 jan­vier 2014, le ma­ga­zine Clo­ser le montre cas­qué, fur­tif, quit­tant le do­mi­cile de l’élue au pe­tit ma­tin. Mme Trier­wei­ler dé­couvre son in­for­tune en même temps que les Fran­çais : rage, déses­poir, dé­pres­sion ! Le 25, s’adres­sant au té­lé­phone à L’AFP, il dé­clare ce­ci : « Je fais sa­voir que j’ai mis fin à la vie com­mune que je par­ta­geais avec Va­lé­rie Trier­wei­ler. »

Par cette for­mule de dix-huit mots M. Hol­lande, inef­fable « par­ta­geur » de vie com­mune (!) pa­rais­sait plu­tôt congé­dier une cour­ti­sane que rompre avec une com­pagne, et moins en­core ré­pu­dier une reine. Nombre d’ob­ser­va­teurs virent d’ailleurs dans ce com­mu­ni­qué la­pi­daire et gla­çant tout le ca­rac­tère de la gou­ja­te­rie…

1. La Ronde, film de Max Ophüls. Nul n’a mieux mon­tré le ma­nège en­chan­té du dé­sir qui fait tour­ner les femmes et les hommes, puis les rend à leur so­li­tude fon­da­men­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.