Tré­pas­sages à ni­veau

Causeur - - Sommaire - Par Fran­çois-xa­vier Aja­von

Triste mois de jan­vier : adieu Notre-dame-des-landes, adieu France Gall, adieu les six­ties ! Par­mi les autres grands pro­jets aban­don­nés des an­nées 1960, il y a les villes nou­velles, le Concorde, la co­lo­ni­sa­tion de la lune, et l’iné­nar­rable aé­ro­train Cer­gy-pon­toise/pa­ris. Avant la crise pé­tro­lière, mon­ter un ré­ac­teur d’avion sur un train paraissait être une bonne idée… Cin­quante ans plus tard, le train s’est mis au vert. Au Ja­pon, des cher­cheurs dé­ve­loppent un pro­jet no­va­teur qui n’était même pas en germe dans les an­nées 1960. Le pro­fes­seur Tour­ne­sol en au­rait rê­vé : afin d’évi­ter les col­li­sions entre les trains et les bêtes er­rant dans le voi­si­nage des voies de che­min de fer, des haut-par­leurs géants dif­fusent des cris d’ani­maux sur les lo­co­mo­tives. Pour ef­fa­rou­cher toutes les es­pèces concer­nées, la bande-son mixe trois se­condes de brame de cerf et vingt se­condes d’aboie­ments de chiens. Ban­co : le nombre d’ani­maux tués au­rait di­mi­nué de moi­tié ! Dans l’hexa­gone, les « ac­ci­dents graves de voya­geurs » concernent moins les cerfs que les in­di­vi­dus sui­ci­daires. Le mois der­nier, Guillaume Pe­py him­self, pré­sident de la SNCF, s’est re­trou­vé par ha­sard coin­cé à bord d’un TGV Lille-pa­ris qui a per­cu­té un mal­heu­reux. Pen­dant cette pé­ri­pé­tie fer­ro­viaire, le grand pa­tron a pris le mi­cro pour s’ex­cu­ser au­près des usa­gers. Comme dans un clip de rap. La vi­déo a cir­cu­lé. Il était dé­so­lé pour la gêne oc­ca­sion­née. Reste à sa­voir quelle an­nonce vo­cale il fau­drait dif­fu­ser pour évi­ter les sui­cides… •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.