L'in­di­gé­nisme, com­bien de di­vi­sions?

Causeur - - Pas D'amalgame -

Dans un mou­ve­ment po­li­tique, il y a sou­vent une cou­pure entre la mi­no­ri­té agis­sante et la base sym­pa­thi­sante, po­li­ti­que­ment moins aguer­rie. Dans le cas de l'in­di­gé­nisme, néan­moins, c'est l'exis­tence même de la base qui est su­jette à cau­tion. « Les réunions non mixtes de L’UNEF ne ré­pondent à au­cune de­mande iden­ti­fiable des étu­diants, com­mente un di­ri­geant du syn­di­cat concur­rent, la FAGE. C’est une ini­tia­tive de leur bu­reau na­tio­nal. » Pour la FAGE, la dé­marche reste in­com­pré­hen­sible, sur le fond comme sur le plan tac­tique. « De notre point de vue, elles vont leur coû­ter des voix dans les fa­cul­tés. » Mi-fé­vrier 2018, après des mois de bat­tage mé­dia­tique et de po­lé­mique, la page Facebook du camp dé­co­lo­nial de Reims in­ter­dit aux Blancs, or­ga­ni­sé à l'été 2017, comp­tait seule­ment 2 922 fol­lo­wers. Cent fois moins que celle de l'as­so­cia­tion Éga­li­té et ré­con­ci­lia­tion du po­lé­miste hon­ni Alain So­ral, fer­mé par Facebook en dé­cembre 2017, pour in­ci­ta­tion à la haine (288 000 fol­lo­wers). Le Par­ti des in­di­gènes de la Ré­pu­blique, qui existe de­puis treize ans, n'a au­cun élu. Les rares listes qui s'en di­saient proches ont es­suyé des re­vers hu­mi­liants aux mu­ni­ci­pales de 2014, même dans les com­munes a prio­ri les mieux dis­po­sées (4,67 % au pre­mier tour à Bon­dy). Aux an­ti­podes du mou­ve­ment pour les droits ci­viques amé­ri­cain des an­nées 1950 et 1960, qui mo­bi­li­sait des cen­taines de mil­liers de Noirs is­sus des classes po­pu­laires, la mou­vance in­di­gé­niste et dé­co­lo­niale semble for­ma­tée par des di­plô­més, pour des di­plô­més. On pour­rait même ajou­ter : des di­plô­més em­ployés dans le pu­blic, car les théo­ri­ciens du dé­co­lo­nia­lisme sont très ma­jo­ri­tai­re­ment fonc­tion­naires ou contrac­tuels de la fonc­tion pu­blique. Ce qui ex­plique peut-être leur dis­cré­tion sur une au­then­tique dis­cri­mi­na­tion : les 4,4 mil­lions d'em­plois de fonc­tion­naires fran­çais et le mil­lion d'em­plois des pro­fes­sions « ré­ser­vées » qua­si­ment in­ac­ces­sibles aux étran­gers, même eu­ro­péens... •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.