France In­ter contre France ca­tho­lique

Causeur - - Brèves - Par Ma­rie-noëlle Tran­chant

Pour une rai­son ou pour une autre, So­nia De­vil­lers, grande prê­tresse des mé­dias sur France In­ter, est très an­ti­ca­tho­lique, ce qui est son droit le plus strict. Et elle ne manque pas une oc­ca­sion de le faire sa­voir et de prê­cher pour son an­ti­cha­pelle. Jeu­di 11 oc­tobre, sa chro­nique mé­dia était consa­crée au ra­chat par Vincent Bol­lo­ré de l’heb­do­ma­daire France ca­tho­lique, qui n’in­té­resse per­sonne. Cette mi­nus­cule re­vue ne risque pas de lui rap­por­ter de l’ar­gent. Il le fait par convic­tion : « Il n’a ja­mais fait mys­tère de sa foi chré­tienne. » Et il va pla­cer à la di­rec­tion de la ré­dac­tion « un cer­tain Ay­me­ric Pour­baix ». La jour­na­liste a dé­cou­vert (et on sent que c’est après une sé­rieuse en­quête), qu’avant d’être res­pon­sable de l’agence I.me­dia à Rome, il a di­ri­gé Fa­mille chré­tienne. Ce n’est pas tout : « Ce Ay­me­ric Pour­baix » (sic) est l’ins­ti­ga­teur du pè­le­ri­nage an­nuel des mé­dias, fré­quen­té par des jour­na­listes ca­thos. Or, Vincent Bol­lo­ré a pour di­rec­teur de conscience un cer­tain ab­bé Gri­maud. Qui se trouve être aus­si l’au­mô­nier du­dit pè­le­ri­nage. On voit par là qu’il est par­tout. Réac­tion­naire pa­ten­té, l’ab­bé Gri­maud est un com­plot à lui tout seul, et Pour­baix est son si­caire. Y a-t-il dans cette af­faire quoi que ce soit de ré­pré­hen­sible au re­gard de la loi, de la dé­on­to­lo­gie, de la mo­rale ? Aux tri­bu­naux de toutes sortes de le dire. Mais on vous dé­fie, après avoir écou­té ce bref édi­to, de ne pas gar­der l’im­pres­sion qu’il y a là quelque chose de sus­pect. Dé­jà, l’idée de ra­che­ter un titre par convic­tion, sans en es­comp­ter un pro­fit, on sent que c’est louche… Mer­veilles de la per­fi­die rhé­to­rique : elle donne à l’in­si­nua­tion l’au­to­ri­té de la dé­mons­tra­tion. CQFD ? Non, CQFI. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.