Comme on res­pire

En li­ber­té !, de Pierre Sal­va­do­ri Sor­tie le 31 oc­tobre 2018

Causeur - - Tant Qu'il Y Aura Des Films Par Jean Chauvet -

Le pay­sage de la co­mé­die fran­çaise est suf­fi­sam­ment si­nis­tré pour qu’on se ré­jouisse haut et fort quand, presque comme par ha­sard, on en découvre une ab­so­lu­ment ré­jouis­sante et réus­sie. Après la for­mi­dable noir­ceur joyeuse de Dans la cour, son pré­cé­dent film, Pierre Sal­va­do­ri re­vient en aus­si grande forme avec cette nou­velle va­ria­tion sur les ra­vages du men­songe, thème qui lui est cher, avec Comme elle res­pire. Ici, la double vie d’un flic de lé­gende de­ve­nu ri­pou de haut vol est au centre d’une his­toire me­née tam­bour bat­tant par sa veuve, bien dé­ci­dée à ne pas as­su­mer le lourd hé­ri­tage fi­nan­cier et mo­ral d’un ma­ri de­ve­nu en­com­brant. Avec cette trame ul­tra claire, Sal­va­do­ri mul­ti­plie les mor­ceaux de bra­voure à la fois vi­suels et nar­ra­tifs, ser­vis par une dis­tri­bu­tion au som­met de la­quelle brille l’im­pé­riale Adèle Hae­nel, par­faite dans le rôle de cette Yvonne qui fait pen­ser aux ac­trices des meilleures co­mé­dies amé­ri­caines de l’âge d’or : cu­lot­tée et cra­quante à sou­hait. On se sur­prend à s’éton­ner de la qua­li­té des dia­logues ci­se­lés et des si­tua­tions – sans l’ha­bi­tuel re­cours au stade anal, no­tam­ment, sur le­quel bon nombre de scé­na­ristes de co­mé­dies fran­çaises semblent dé­fi­ni­ti­ve­ment blo­qués. Comme quoi le se­vrage n’est ja­mais bon ! Cette co­mé­die-là, dans son al­lant comme dans son exi­gence, traite le spec­ta­teur avec res­pect et consi­dé­ra­tion, lui don­nant même quelques conseils utiles pour la vie quo­ti­dienne : « Quand tu mens, juste avant, tu ar­rêtes de res­pi­rer », lance ain­si Yvonne la lu­cide. Point be­soin de prendre notre souffle pour vous dire d’al­ler hu­mer cet air de li­ber­té. •

En li­ber­té !, de Pierre Sal­va­do­ri.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.