Les spor­tifs ré­pondent aux éco­los

Connaissance de la Chasse - - Étranger -

Pro­fi­tant d’une tour­née en Afrique du Sud, cinq rug­by­men chas­seurs de l’équipe des Can­ter­bu­ry Cru­sa­ders, fran­chise néo­zé­lan­daise du rugby à XV, dont le pi­lier All Black Sam Whi­te­lock ou en­core le trois-quarts centre Tom Tay­lor, ont pris part à quelques ap­proches sur un ter­ri­toire pri­vé. Cette sor­tie fut cou­ron­née par les tirs de plu­sieurs an­ti­lopes et d’un zèbre. À l’is­sue de cette chasse, les cinq pro­fes­sion­nels de l’ova­lie ont, comme il est de tra­di­tion, po­sé aux cô­tés de leurs tro­phées pour quelques cli­chés sou­ve­nirs. Reste que l’as­so­cia­tion sud-afri­caine de pro­tec­tion de la na­ture bap­ti­sée « The Land­mark Foun­da­tion » s’est pro­cu­ré plu­sieurs de ces pho­tos et les a pu­bliées sur Fa­ce­book avec la lé­gende sui­vante : « Voi­ci les rug­by­men des Cru­sa­ders tuant des ani­maux pour le plai­sir… » Tan­dis que dans une in­ter­view ac­cor­dée au journal The New Zea­land He­rald, le pré­sident du groupe an­ti-chasse, Bool Smuts, a ajou­té : « Ce n’était pas chas­ser pour man­ger, c’était chas­ser pour le plai­sir de tuer. (…) La ques­tion que nous po­sons, c’est l’in­té­rêt que ce­la re­pré­sente pour la pré­ser­va­tion et l’as­pect mo­ral. » De son cô­té, le di­rec­teur des Cru­sa­ders, Ha­mish Riach, a fait sa­voir que ses joueurs n’avaient rien fait d’illé­gal, qu’ils ne bra­con­naient pas, qu’ils n’avaient mis au­cune es­pèce ani­male en dan­ger et chas­saient avec un guide pa­ten­té. Il a conclu en dé­cla­rant que les chas­seurs des Can­ter­bu­ry Cru­sa­ders ne se pri­ve­raient pas de ré­ité­rer lors de leurs pro­chaines vi­sites en Rsa. Bonne ré­ponse !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.