Au fil de la grive

UN CH­TEAU EN MɭDOC

Connaissance de la Chasse - - Les Vignes Du Chasseur -

La grive sym­bo­lise à mer­veille un mé­tier pas­sion et une pas­sion tout court. Au­tre­ment dit, la vigne et la chasse. Ba­lade mé­do­caine sur les terres de Châ­teau Sigognac.

Quand il ne chasse pas, il est au mi­lieu du rai­sin, et quand il chasse… il l’est éga­le­ment. Louis Al­lard est le jeune res­pon­sable com­mer­cial de Châ­teau Sigognac, en­tre­prise fa­mi­liale ac­quise en 2009. Sa fa­mille, ins­tal­lée de­puis des siècles dans la ré­gion bor­de­laise, est liée à l’uni­vers vi­ti­cole. Par son mé­tier et sa pas­sion de la chasse, Louis foule sans cesse les 100 hec­tares du do­maine, dont 50 de vignes âgées de 30 à 40 ans. Si­tué au nord de Saint-Es­tèphe, à la li­mite des ap­pel­la­tions Mé­doc et HautMé­doc, le ter­ri­toire bé­né­fi­cie du mi­cro-cli­mat es­tua­rien. L’his­toire du do­maine re­monte à l’époque ro­maine, puis­qu’il abri­ta une « Vil­la Au­sone ». Quant aux constructions ac­tuelles les plus an­ciennes, elles re­montent au XVIe siècle, ce qui fait de la pro­prié­té l’une des plus an­tiques du Mé­doc. En 1932, le châ­teau bé­né­fi­cie du clas­se­ment en cru bour­geois. Do­ré­na­vant, le do­maine pro­pose cinq vins : trois rouges, un blanc et un ro­sé (lire en­ca­dré ci-contre). Dès la mi-oc­tobre, lorsque les pre­miers coups de froid frappent et que les ven­danges l’y au­to­risent, Louis chasse les grives au pas­sage. Puis, de la fin du mois à fin no­vembre, il traque au cul le­vé le tur­di­dé qui se gave des der­niers grains oubliés sur les pieds. Par­ti­cu­liè­re­ment ama­teur de mi­gra­teurs, il ap­pré­cie éga­le­ment la chasse de la bé­cas­sine à Sigognac même. En­fin, Louis pra­tique la vè­ne­rie du lièvre et du cerf sur les terres bé­nies du Mé­doc et des Landes. « En termes d’ac­cord mets-vin, L’En­clos de Sigognac et le Châ­teau de Sigognac se ma­rient à mer­veille au gi­bier à poil (rô­ti de san­glier ou tour­ne­dos de fi­let de cerf). Avec un peu plus de garde, nous les as­so­cie­rons à des bé­casses à la fi­celle ou à des grives far­cies au chas­se­las et foie gras. » Gi­bier et vin, dé­ci­dé­ment l’ac­cord est par­fait.

Louis Al­lard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.