La ré­ac­ti­vi­té des chas­seurs

Connaissance de la Chasse - - On En Parle -

Cette an­née (c’est-à-dire de­puis la mise en oeuvre de l’ar­rê­té du 5 août 2014), 248 opé­ra­tions de chasse « loup » à l’af­fût ou à l’ap­proche et 540 opé­ra­tions de chasse en bat­tue ont été réa­li­sées en France (source In­fo­loup n°5). Elles ont conduit à l’ob­ser­va­tion de loups six fois lors d’af­fûts ou d’ap­proches et 42 fois lors de bat­tues (dont 36 fois dans le camp mi­li­taire de Canjuers pour 38 opé­ra­tions). Ces ob­ser­va­tions n’im­pliquent pas obli­ga­toi­re­ment un tir. Seules trois opé­ra­tions en ap­proche ou af­fût et sept opé­ra­tions en bat­tue ont don­né lieu à un ou des tirs qui ont conduit res­pec­ti­ve­ment au pré­lè­ve­ment de deux et de sept loups. Les ab­sences de tirs s’ex­pliquent par des rai­sons de sé­cu­ri­té, de dis­tance, de du­rée d’ob­ser­va­tion ou autres im­pon­dé­rables. Ces élé­ments confirment l’ef­fi­ca­ci­té du rôle des chas­seurs dans la réa­li­sa­tion des tirs de pré­lè­ve­ment de loup.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.