Les bruyères, plantes de ca­rac­tère

Connaissance de la Chasse - - Rencontre Solognote -

Il existe plu­sieurs va­rié­tés de bruyères sau­vages, les unes étant des plantes basses, les autres des ar­bustes. Cerfs et che­vreuils en consomment les jeunes pousses, tan­dis qu’en mon­tagne le la­go­pède se nour­rit éga­le­ment des graines. Le nom vient du gau­lois, bru­kos, bru­ka, d’où l’an­cien pro­ven­çal bruc et le bre­ton brug, d’où les noms propres Bru­gière, Bru­gières, Bru­guières… On re­cense cinq de ces va­rié­tés en So­logne, et une di­zaine en France : - la bruyère à ba­lais, bré­maille ou brande lors­qu’elle est âgée et haute. Ouest, So­logne et Mi­di. At­teint 3 m de haut. À fleurs ver­dâtres. Em­ployée ja­dis pour la confec­tion des ba­lais, au­jourd’hui pour les brise-vue et les pa­ra­vents dont ceux des mi­ra­dors de bat­tue ; - la bruyère cal­lune, Cal­lu­na vul­ga­ris. Ou fausse bruyère, brande, bé­ruée, bu­cane ou pé­te­rolle. Seul re­pré­sen­tant du genre cal­lu­na, toutes les autres bruyères étant du genre eri­ca. Qua­si toute la France jus­qu’à 2 500 m d’al­ti­tude. At­teint 50 cm. À fleurs vio­lettes ou mauves ; - la bruyère cen­drée, Eri­ca ci­ne­rea. Toute la France, ex­cep­té une bande orien­tale al­lant de la Somme à la Ca­margue. At­teint 50 cm. À fleurs pour­prées, en grappes ; - la bruyère des ma­rais, Eri­ca te­tra­lix. Ou bruyère à quatre angles, bruyère té­tra­gone ou bruyère qua­ter­née. Ouest et So­logne. At­teint 50 cm. À fleurs roses ; - la bruyère va­ga­bonde, Eri­ca va­gans. Au­tre­ment ap­pe­lée bruyère des Cor­nouailles. Sud-Ouest et rare en So­logne. At­teint 80 cm. À pe­tites fleurs roses, en grappes ; - la bruyère du Por­tu­gal, Eri­ca lu­si­ta­ni­ca. Ou bruyère du Por­tu­gal. Landes et Bre­tagne. At­teint 3 m. À pe­tites fleurs blanches, en grappes ; - la bruyère ci­liée, Eri­ca ci­lia­ris. Ouest. At­teint 50 cm. À fleurs roses, en grappes al­lon­gées ; - la bruyère d’Ir­lande, Eri­ca eri­ge­na. Ou bruyère de la Mé­di­ter­ra­née. Gi­ronde. At­teint 2,5 m. À pe­tites fleurs li­las, en grappes ; - la bruyère ar­bo­res­cente, Eri­ca ar­bo­rea. Mi­di. At­teint 6 m. À pe­tites fleurs blanches, en grappes ; - la bruyère des neiges, Eri­ca car­nea. Ou bruyère des Alpes. Alpes. At­teint 50 cm. À fleurs li­las, en courtes grappes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.