Pâques en no­vembre

Connaissance de la Chasse - - Photos Choc -

Gros ron­geur ori­gi­naire d’Amé­rique du Sud très com­mun en France, le ra­gon­din est une es­pèce in­va­sive in­féo­dée aux zones hu­mides en tous genres, à l’ex­cep­tion des mi­lieux ma­rins. C’est ain­si qu’en ba­lade pho­to­gra­phique dans le Vald’Oise, le guide et na­tu­ra­lise Ch­ris­tophe Mo­rio a im­mor­ta­li­sé ce jeune mâle de myo­cas­tor ju­ché sur le dé­ver­soir bé­ton­né d’un plan d’eau. Vi­si­ble­ment, l’ani­mal était en pleine séance de toi­let­tage. Peu fa­rouche, ce su­jet s’est ex­po­sé un bon mo­ment à l’ob­jec­tif du pho­to­graphe et ce der­nier a su fi­ger sa cible dans une pos­ture des plus ori­gi­nales qui rap­pelle la forme d’un oeuf poi­lu po­sé en équi­libre sur des pattes pal­mées. L’es­pèce est sus­cep­tible d’être por­tée sur la liste des ani­maux nui­sibles (elle l’est dans une très large ma­jo­ri­té des dé­par­te­ments de l’Hexa­gone) en rai­son des nui­sances graves qu’elle en­gendre sur les ou­vrages hy­drau­liques (ter­riers dans les digues no­tam­ment) et des dé­gâts com­mis aux cultures. Pié­geage, tir et dé­ter­rage sont les trois moyens de lutte les plus ef­fi­caces pour conte­nir cet en­va­his­seur. Le gel pro­lon­gé et les fortes inon­da­tions per­mettent de ré­duire de fa­çon dras­tique, mais très mo­men­ta­née, les ef­fec­tifs. En ef­fet, avec 2 à 3 por­tées par an de 1 à 7 pe­tits, et ce dès l’âge de 5/6 mois, une fe­melle de ra­gon­din a vite fait de re­co­lo­ni­ser un ter­ri­toire. Il faut aus­si sa­voir que ce ron­geur est ré­ser­voir et vec­teur, avec une pré­va­lence pou­vant at­teindre 56 % de la po­pu­la­tion en mi­lieu ma­ré­ca­geux, de la douve du foie, mais aus­si de la lep­to­spi­rose dans des pro­por­tions su­pé­rieures à 50 % chez cer­taines po­pu­la­tions. Il convient donc de ma­ni­pu­ler les dé­pouilles avec la plus grande pru­dence. Ex­trême vi­gi­lance éga­le­ment dans les sec­teurs où se cô­toient ra­gon­dins et cas­tors d’Eu­rope. Ces sites sont de plus en plus nom­breux. Or, si les pre­miers peuvent être dé­truits sans mé­na­ge­ment, les se­conds sont to­ta­le­ment pro­té­gés. Re­te­nez que la confu­sion peut coû­ter très cher. Ch­ris­tophe Mo­rio et Phi­lippe Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.