Gnou à courre

Connaissance de la Chasse - - Photos Choc -

À l’in­vi­ta­tion de l’agence Sable Sa­fa­ri du Fran­çais Matthieu Mai­resse, Jean-Charles Swin­nen, le pré­sident de l’as­so­cia­tion Chas­seurs Sans Fron­tières, s’est ren­du en avril 2015 dans la pro­vince sud-africaine du North-West afin d’être le té­moin, par l’image et l’écrit, du sa­fa­ri d’une fa­mille unie par la pas­sion de la chasse. C’est ain­si qu’il a, entre autre, sui­vi dans sa quête le jeune Hen­ri, 11 ans, au­quel son père a pro­po­sé de ten­ter une ap­proche sur une pe­tite bande de gnous bleus au sein de la­quelle le PH dé­si­gna, après un temps d’ob­ser­va­tion, un su­jet de ré­colte. Le pho­to­graphe ex­plique : « Les ani­maux étaient agi­tés, la pous­sière vo­lait, l’ins­tant était confus et in­cer­tain. Hen­ri ne dis­po­sait vi­si­ble­ment pas de la sé­ré­ni­té re­quise pour un tir par­fait. » Concen­tré et ap­pli­qué sur le dé­faut de l’épaule, le nem­rod en herbe pres­sa la queue de dé­tente. Qua­si ins­tan­ta­né­ment, l’an­ti­lope s’ef­fon­dra des an­té­rieurs, se re­dres­sa et ten­ta de dé­ta­ler dans une chao­tique che­vau­chée. « C’est alors que Bul­let et Roxy, les deux Jack Rus­sel ter­riers pré­sents à cha­cune de nos sor­ties, jusque-là par­fai­te­ment tran­quilles et si­len­cieux, se pré­ci­pi­tèrent pour ten­ter de mettre au ferme l’her­bi­vore. Moins d’une mi­nute plus tard, une se­conde balle, ex­pé­diée cette fois par le père d’Hen­ri, son­na le terme dé­fi­ni­tif de la ca­vale. » Il est très com­mun en Afrique aus­trale de voir les guides se­con­dés par des auxi­liaires ca­nins. Tou­jours très bien dres­sés, ces com­pa­gnons sont uti­li­sés le plus sou­vent comme chiens de sang. À la fois in­tré­pides et pru­dents, ils n’hé­sitent pas à te­nir en res­pect, jus­qu’à l’ar­ri­vée de leurs conduc­teurs, des ani­maux im­po­sants et par­fois dan­ge­reux. Jean-Charles Swin­nen et Phi­lippe Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.