FICHE TECH­NIQUE

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat -

Marque : Sa­ko. Mo­dèle : A7 Rough­tech Pro. Type d’arme : ca­ra­bine à ver­rou à ré­pé­ti­tion. Ca­non : 62 cm, can­ne­lé. Boî­tier de cu­lasse : en acier, deux tailles dis­po­nibles, S et M. Ver­rouillage : trois te­nons en tête. Ex­trac­tion : ex­trac­teur griffe. Éjec­tion : pis­ton sous ten­sion de res­sort dans la cu­vette de cu­lasse. Char­geur : amo­vible en simple pile conte­nant trois car­touches. Ca­libre : es­sayé .308 Win, autres : .243 Win, .270 Win, 7 Rem Mag., .300 WSM, .300 Win Mag et .30-06. Poids : 3,505 kg. Prix : 1950 Op­tions : ca­nons et boî­tier in­ox, bouche fi­le­tée pour mon­tage d’un frein de bouche ou d’un si­len­cieux et ste­cher.

La Sa­ko Rough­tech à crosse syn­thé­tique et ca­non­ne­rie noire mate est une A7 net­te­ment amé­lio­rée. Sa robe « clas­sique » cache une arme pen­sée et réa­li­sée pour les chasses ex­trêmes avec en prime une très grande pré­ci­sion. Elle est presque réa­li­sée comme une ca­ra­bine tech­nique ar­ti­sa­nale. Sa­ko a conçu une crosse épaisse, aux di­men­sions idéales pour une bonne prise en main, pour un bon confort de tir – no­tam­ment sur le busc – avec une poi­gnée er­go­no­mique qui épouse la paume de la main idéa­le­ment. À l’in­té­rieur du corps de com­po­site noir, se cache un sque­lette d’alu­mi­nium. Ce châs­sis mé­tal­lique qui court de la plaque de couche au boî­tier de cu­lasse joue le rôle de ber­ceau-bed­ding. Il va ri­gi­di­fier la crosse et don­ner à cette arme une très grande pré­ci­sion, ai­dé en ce­la par le ca­non flû­té, mar­te­lé à froid d’un bon dia­mètre de 19,2 mm. La sous-garde, le pontet et le char­geur sont réa­li­sés en ma­té­riaux com­po­sites. Le char­geur en simple pile contient 3 car­touches. Un char­geur 5 coups en op­tion pour­rait être une bonne idée. Ce char­geur en com­po­site est com­pact et semble ré­sis­tant, mal­gré sa lé­gè­re­té. Cette A7 se ver­rouille par trois te­nons pla­cés en tête de cu­lasse dans le pont avant du boî­tier. Une tête de cu­lasse très proche de celle des Sa­ko 75, avec une cu­vette qui em­pêche toute ali­men­ta­tion contrô­lée. En plus des trois te­nons de ver­rouillage, la ra­cine du le­vier d’ar­me­ment joue le rôle d’un te­non de sé­cu­ri­té ar­rière en ve­nant s’ancrer à la fer­me­ture dans une dé­coupe du boî­tier de cu­lasse. La sé­cu­ri­té est à deux po­si­tions plus une, avec la pé­dale de dé­blo­cage de la cu­lasse. Le dé­pla­ce­ment de la cu­lasse est par­ti­cu­liè­re­ment fluide. Outre la dou­ceur et la flui­di­té de la mé­ca­nique, c’est la forme du le­vier qui dé­borde comme il faut de la crosse, sans trop re­mon­ter en­suite, qui fa­ci­lite cette opé­ra­tion. Sur le ter­rain, cette ca­ra­bine fait preuve de ses qua­li­tés in­trin­sèques. Elle se ma­ni­pule ai­sé­ment. Le char­geur est fa­cile à dé­po­ser et à gar­nir. À no­ter, il est éga­le­ment pos­sible de re­gar­nir le char­geur de­puis la fe­nêtre d’éjec­tion, sans le dé­po­ser. La dé­tente di­recte est très agréable et très franche. Elle est nette, sans course et large. L’in­dex s’y cale très na­tu­rel­le­ment. Au tir, l’arme est sta­bi­li­sée par sa masse et ne bouge pas. On a l’im­pres­sion en ti­rant ain­si de ne pas pou­voir ra­ter. Sur­tout que la pré­ci­sion est au ren­dez-vous : nos cinq balles groupent dans un cercle de 2 cm. Si vous vou­liez une ca­ra­bine tout temps pour pro­fi­ter de la lé­gè­re­té des ma­té­riaux com­po­sites, clai­re­ment cette ca­ra­bine n’est pas vrai­ment celle qu’il vous faut. En re­vanche, si vous aviez l’in­ten­tion d’ac­qué­rir une ca­ra­bine ré­sis­tante, en­du­rante, fiable et très pré­cise pour la pra­tique de chasses exi­geantes, voire ex­trêmes, alors cette ca­ra­bine, dans sa ver­sion Pro ou Range, de­vra faire par­tie de votre liste com­pa­ra­tive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.