2015, an­née à glands

Connaissance de la Chasse - - Trucs & Astuces -

In­con­tes­ta­ble­ment, le prin­temps et l’été 2015 ont été fa­vo­rables à la re­pro­duc­tion des ra­miers dans une très large par­tie de la France. Dès l’ou­ver­ture gé­né­rale de sep­tembre, les pi­geons étaient pré­sents en masse sur de nom­breux sites. No­tez d’autre part que cette an­née est por­teuse d’une ex­cel­lente glan­dée et les fruits des chênes consti­tuent une part non né­gli­geable de la nour­ri­ture hi­ver­nale

heaume aveu­glant sur la tête, il de­meure com­pli­qué à gé­rer sur le ter­rain. Formes et ap­pe­lants doivent re­pro­duire une bande de co­lom­bi­dés au ga­gnage. Il faut donc res­pec­ter quelques règles élé­men­taires pour mettre en oeuvre l’en­semble de ses ac­teurs. La pre­mière est de tou­jours orien­ter les « plas­tiques » bec au vent en gar­dant une dis­tance mi- des oi­seaux bleus. Cette manne pour­rait bien in­ci­ter les vagues mi­gra­trices qui sur­volent la France du nord au sud à par­tir de la mi-oc­tobre à sta­tion­ner plus long­temps dans l’Hexa­gone. Croi­sons les doigts.

ni­male de 80 cm à 1 m entre chaque man­ne­quin. Les formes à ailes tour­nantes prennent lo­gi­que­ment la place des ap­pe­lants vi­vants en leur ab­sence. N’hé­si­tez pas à les sol­li­ci­ter alors que le gi­bier n’est en­core qu’une pe­tite sil­houette dans le ciel. Les ra­miers ont une ex­cel­lente vue et dé­tectent les mou­ve­ments à plu­sieurs cen­taines de mètres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.