Tous sauf le renne

Connaissance de la Chasse - - Coup De Chaleur -

« À part le renne, qui suit sa mère dès la nais­sance, les nou­veau-nés cer­vi­dés qui sont ca­pables de mar­cher pra­tiquent la tech­nique du “hi­der”. Le faon de che­vreuil n’y échappe pas et ne suit pas sa mère mais reste ta­pi dans la vé­gé­ta­tion, im­mo­bile. Si la mère dé­fi­nit le lieu de mise bas, c’est le faon qui choi­sit le site de re­mise pour y res­ter blot­ti. Les sites de re­pos des faons sont très va­riables et au­cune zone ne peut être écar­tée hor­mis les par­ties de terre nue. Le faon au­ra be­soin d’un ma­te­las ther­mique (herbe ou feuille) pour sa re­po­sée. Nous avons re­mar­qué que par temps d’orage, il n’est pas rare de trou­ver des faons au pied d’un grand arbre. À par­tir d’une di­zaine de jours, la stra­té­gie évo­lue et le pe­tit au­ra ten­dance à fuir à grandes en­jam­bées dans la vé­gé­ta­tion à l’ap­proche d’un in­trus. Dès lors, il de­vient plus dif­fi­cile à mar­quer », ex­plique Jean-Mi­chel Gaillard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.