Du simple au dé­cuple !

Connaissance de la Chasse - - Précoce À L’est -

Le van­neau hup­pé fut l’ob­jet d’une « guerre » de chiffres des­ti­née à ali­men­ter (ou ap­pau­vrir) un dos­sier pour faire évo­luer son sta­tut. « Les re­le­vés me­nés par la Ligue de pro­tec­tion des oi­seaux (Lpo) étaient réa­li­sés uni­que­ment en zone hu­mide, in­tro­duit Bru­no Lan­cien, de l’Ancge. De notre cô­té, nous pros­pec­tions da­van­tage sur les zones de cultures, les chaumes, les la­bours… Nos ré­sul­tats sont cu­rieu­se­ment très dif­fé­rents de ceux an­non­cés par une as­so­cia­tion qui est ou­ver­te­ment op­po­sée à la chasse. Consciente de la me­nace qui pe­sait sur le sta­tut du van­neau hup­pé, l’Ancge a mo­bi­li­sé un grand nombre de per­sonnes pour par­ti­ci­per au comp­tage. De 400 per­sonnes en 2004, nous avons fran­chi la barre des 1000 par­ti­ci­pants en 2006. La même an­née, ce sont près de 4148 sites

pré­sence est condi­tion­née par la ri­gueur et la pré­co­ci­té de l’ar­ri­vée de l’hi­ver », nous confirment ces chas­seurs de van­neaux, par­mi les plus aus­trals de l’Hexa­gone. C’est une poi­gnée d’ir­ré­duc­tibles qui cour­tisent les vastes plaines al­lu­viales de la com­mune de Mou­zay, vé­ri­table Mecque du gi­bier d’eau en Meuse.

Grosse par­celle, grosse bande

Le so­leil, dé­sor­mais as­cen­sion­nel, ne tar­de­ra pas à faire dis­pa­raître de ses rayons la bande va­po­reuse qui s’ag­glu­tine sur le pre­mier mètre de terre. Dou­ce­ment, le ri­deau se lève pour dé­cou­vrir le site. Le lit ma­jeur (ré­par­tis es­sen­tiel­le­ment sur la moi­tié ouest du pays) qui étaient ob­ser­vés. Ré­sul­tat, nous sommes pas­sés de 413000 van­neaux ob­ser­vés en 2004 à 937000 en 2006. À la même époque, la Lpo es­ti­mait la pré­sence de van­neaux en France en di­zaines de mil­liers. Je me sou­viens d’un site (Oise) où notre comp­tage de plu­viers do­rés équi­va­lait ce­lui re­le­vé par la Lpo pour l’en­semble du ter­ri­toire na­tio­nal. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.