NOTRE AVIS De vous à nous

Connaissance de la Chasse - - Rêve Hongrois -

Zones de chasse : ***

Vastes plaines agri­coles, pâ­tu­rages, bo­que­teaux et quelques friches forment les zones de chasse. Ces patch­works s’étendent à perte de vue. Cer­taines par­celles af­fichent des su­per­fi­cies dé­pas­sant les 30 hec­tares. L’en­semble est re­la­ti­ve­ment plat et le pay­sage peut par­fois se ré­vé­ler mo­no­tone, mais le gi­bier convoi­té est là.

Gi­biers & chasse : ****

ex­tré­mi­té. En bout de traque prennent place un ou deux pos­tés. Le prin­cipe du chau­dron est aus­si quelques fois mis en place pour cer­taines traques. À no­ter qu’il est pos­sible de ti­rer éga­le­ment les co­qs fai­sans.

Guide & pis­teurs : ****

Les guides et gardes hon­grois qui en­cadrent les chas­seurs fran­çais font preuve d’un ex­trême dé­voue­ment. Vaillants dans l’ef­fort, ri­gou­reux en ma­tière de sé­cu­ri­té et d’or­ga­ni­sa­tion, ils conservent en per­ma­nence le sou­rire aux lèvres. Tous ont à coeur de mon­trer le maxi­mum de gi­bier. La convi­via­li­té est par­tout de mise. C’est un vrai plai­sir que de chas­ser en leur com­pa­gnie.

Sé­jour type : ****

Des­ti­na­tion de proxi­mi­té, la Hon­grie per­met, de­puis la France, des es­ca­pades cy­né­gé­tiques de courte du­rée. Ain­si, le pro­gramme lièvre mon­té par Phi­lippe Gi­rar­det pré­voit deux jours de chasse et trois nui­tées. Ce genre for­mule per­met un vrai dé­pay­se­ment le temps d’un week-end pro­lon­gé, par exemple. Bien en­ten­du, il est aus­si pos­sible de pro­lon­ger le sé­jour à loi­sir.

Vé­hi­cule & lo­gis­tique : ****

Les trans­ferts (Bu­da­pest – zone de chasse – Bu­da­pest) sont réa­li­sés à par­tir de mi­ni­bus très confor­tables et par­fai­te­ment en­tre­te­nus. Sur le ter­rain, une grande re­morque cou­verte et spé­cia­le­ment amé­na­gée de ban­quettes conduit chas­seurs et ra­bat­teurs entre chaque traque. D’ex­cel­lentes mu­ni­tions de marque ita­lienne sont pro­po­sées sur place. Il est éga­le­ment pos­sible de louer des fu­sils. Un in­ter­prète ac­com­pagne chaque groupe dans tous ses dé­pla­ce­ments.

Hé­ber­ge­ment & pres­ta­tions hô­te­lières : ****

Mai­sons de chasse, hô­tels voire gîtes sont les hé­ber­ge­ments pro­po­sés par l’or­ga­ni­sa­tion. Tous sont d’ex­cel­lente qua­li­té et leur confort est ir­ré­pro­chable. Ces lo­ge­ments sont tou­jours sé­lec­tion­nés en fonc­tion de leur proxi­mi­té avec les ter­ri­toires de chasse. Comp­tez de 10 à 30 mn de trans­port au maxi­mum. La cui­sine hon­groise est simple mais ro­bo­ra­tive.

Tou­risme : ***

La ré­pu­ta­tion tou­ris­tique de Bu­da­pest, la ca­pi­tale hon­groise, au­tre­ment bap­ti­sée la perle du Da­nube, n’est de­puis long­temps plus à faire. Il est tout à fait pos­sible d’y sé­jour­ner quelques jours avant ou après la chasse pour s’im­pré­gner de ses am­biances et vi­si­ter ces mo­nu­ments re­mar­quables dont cer­tains sont clas­sés au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. N’ou­bliez pas, non plus, que cette mé­tro­pole est une ville

ther­male très pri­sée par les cu­ristes du monde en­tier.

Points par­ti­cu­liers :

La sai­son de chasse du lièvre s’étend du 1er oc­tobre à la fin dé­cembre. Celle du fai­san court jus­qu’à la fin jan­vier. Du­rant cette pé­riode, il n’y a pas de mo­ment plus fa­vo­rable qu’un autre pour pra­ti­quer la bat­tue même s’il est beau­coup plus sym­pa­thique de chas­ser par beau temps. Les quo­tas de lièvres à pré­le­ver sont dé­ter­mi­nés par les ges­tion­naires des ter­rains. Les chas­seurs en vil­lé­gia­ture achètent tout ou par­tie du plan de chasse mais ne peuvent en au­cun cas le dé­pas­ser. Chaque ter­ri­toire, tou­jours im­mense, est ain­si chas­sé une à trois jour­nées par an. Le gi­bier est donc tou­jours au ren­dez-vous en nombre sur­pre­nant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.