Can­tal, terre de bé­cas­sines

Connaissance de la Chasse - - Actus & Nouveautés -

Par­ti­cu­liè­re­ment ac­tif au sein du ré­seau Bé­cas­sines/Cicb/Oncfs, le dé­par­te­ment du Can­tal a four­ni à lui seul à l’is­sue de la cam­pagne 2014-2015, pour lec­ture scien­ti­fique, par le biais de 110 bé­cas­si­niers vo­lon­taires, pas moins 1660 ailes (1382 ma­rais et 277 sourdes) sur les 5700 col­lec­tées au ni­veau na­tio­nal. À croire que les oi­selles sont d’abord au­ver­gnates. Nous connais­sions dé­jà l’ar­mu­re­rie Édouard Sa­lo­mon, ins­tal­lée à Dan­gu dans l’Eure, pour ses crosses à trou de pouce ou pour son Rain­shield, un dis­po­si­tif bas­cu­lant et bre­ve­té pro­té­geant l’ob­jec­tif de nos op­tiques de tir, lu­nettes et points rouges. Voi­ci que l’ar­mu­rier nor­mand in­nove en­core avec un dis­po­si­tif de busc ré­glable. Pour adap­ter la hau­teur de la vi­sée à la pré­sence ou non d’une op­tique, Edouard Sa­lo­mon a conçu un busc in­té­gré et dé­cou­pé cou­lis­sant sur deux pieds d’acier in­ox et per­met­tant de rehausser la vi­sée d’au­tant de cen­ti­mètres que né­ces­saire. Cette opé­ra­tion est réa­li­sable sur une crosse neuve à trou de pouce pro­po­sée par l’ar­mu­rier, mais aus­si sur la crosse de votre an­cienne arme. La dé­coupe du busc d’ori­gine se fait à l’aide d’une scie très fine qui ôte un mil­li­mètre de bois seule­ment en épais­seur. Deux dis­po­si­tifs de ré­glage sont pos­sibles en hau­teur et en avan­tage. L’opé­ra­tion peut être réa­li­sée en une se­maine tout com­pris, de la com­mande à la li­vrai­son. Elle vous coû­te­ra 320 € pour un sys­tème de ré­glage en hau­teur par clé Al­len et 450 € pour la ver­sion ajus­table par pous­soir et sans ou­til. Ar­mu­re­rie Sa­lo­mon, tél. : 02 32 27 98 66.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.