Les Cu­rio­si­tés du san­glier

Connaissance de la Chasse - - Livres -

Après Les Têtes bi­zardes du che­vreuil (2008, Prix Connais­sance de la Chasse), et Les Têtes bi­zardes du cerf (2012), Alain Fran­çois, an­cien pré­sident de l’Ancgg, clôt la tri­lo­gie consa­crée au grand gi­bier de plaine. Lors­qu’il s’at­ta­qua à son deuxième ou­vrage, nom­breux furent ceux qui ten­tèrent de dis­sua­der Alain Fran­çois. De bonne foi, ils son­geaient qu’il lui se­rait dif­fi­cile de ras­sem­bler suf­fi­sam­ment de ma­tière. Son ou­vrage nous prou­va le contraire. Nous n’en­vi­sa­gions pas que le grand cervidé pré­sen­tât au­tant d’ano­ma­lies du chef. Il en fut de même pour le san­glier. Pas de bois, pas de bi­zar­re­rie ! Nous avions de nou­veau tort. Dans la pré­face de cet ou­vrage, Fran­çois Magnien, ri­gou­reux spé­cia­liste de la bête noire et an­cien pré­sident de l’Union na­tio­nale pour l’uti­li­sa­tion de chien de rouge, avoue dé­cou­vrir l’am­pleur des cas de san­gliers hors norme. En ef­fet, si le sui­dé n’ar­bore pas à pro­pre­ment par­ler de têtes bi­zardes, il n’offre pas moins de nom­breuses bi­zar­re­ries qui af­fectent ses dents (dé­fenses et grès), mais en­core son pe­lage, ses pattes et même son groin. Col­lec­tion­neur im­pé­ni­tent, Alain Fran­çois a su ras­sem­bler une éton­nante ga­le­rie d’étran­ge­tés, sin­gu­lier ca­bi­net de cu­rio­si­tés. San­gliers de toutes les robes, mi­rés, à dé­fense double, à « dent de sabre », aux dé­fenses per­çant la mâ­choire, mâ­choire avec in­crus­ta­tion de balle, de flèche, etc. Notre pré­fé­ré ? Sans au­cun doute les dents « da­mas », su­perbes beau­tés ara­besques.

168 pages, 50 + 7 de frais de port chez l’au­teur : Alain Fran­çois, 33 rue Haute, 55000 Bus­sy-la-Côte, 06 71 89 31 05 ou 03 29 78 52 20, bib.bus­sy@wa­na­doo.fr

L’Ani­mal en ma­jes­té Quelques Ad­di­tions et sup­plé­ment (1998-2014) à la

pa­rus de­puis la der­nière bi­blio­gra­phie de 1998. Sur un beau pa­pier ivoire mat Quel for­mi­dable de 120 g, avec cou­ver­tures de 300 g ter­ri­toire de chasse à ra­bats, bro­ché, dos cou­su, l’au­teur peu­plé de gi­biers pré­sente pas moins de 400 ad­di­tions in­fi­nis. La bi­blio­phi­lie an­té­rieures à 1998 (pré­ci­sions ou est l’art de omis­sions) et 300 fiches nou­velles. C’est col­lec­tion­ner les pré­cis, com­plet, jo­li­ment ma­quet­té. Bref, ou­vrages. La chasse il émane de ce tra­vail une ri­gueur très consti­tue l’un de élé­gante. Ti­rage li­mi­té à 100 exem­plaires. ses pi­liers, la vè­ne­rie Dé­jà une ra­re­té, joie du bi­blio­phile ! plus en­core. S’ins­pi­rant des maîtres 156 pages, 43 port com­pris, que furent Thié­baud et Mouchon, puis G. Crui­ze­vert, Le Fia­tet, 69210 Sain Bel, de Kaps, M. Crui­ze­vert a re­cen­sé les 06 79 86 57 55 ou 04 74 01 16 31, ou­vrages consa­crés à la chasse à courre guy.crui­ze­vert@orange.fr La Chasse aux co­qs de bruyère en 1964. Sa re­la­tion à la mon­tagne, à la faune, à la chasse, est pure. Nulle en­vo­lée, nul mes­sage mar­te­lé, seule une douce mu­sique émane de ces nou­velles et tra­duit l’har­mo­nie pos­sible. Les mots ne sont pas tant nos­tal­giques, ils ra­content des scènes de vie, simples, qua­si anec­do­tiques, mais riches d’en­sei­gne­ment. Une phi­lo­so­phie de la vie où la chasse tient sa place. 136 pages, 19 édi­tions Mont­bel, 8 rue de Cour­celles, 75008 Pa­ris, 01 45 63 04 04, livres@mont­bel.com, en vente en ligne sur www.mont­bel.com Par dé­fi­ni­tion abrupte, elle tient les hommes à dis­tance ou les ac­cueille pour peu qu’ils lui fassent al­lé­geance. Bien que les do­mi­nant, elle ne les toise pas. La mon­tagne offre le meilleur à ce­lui qui la res­pecte, tel le chas­seur de grand té­tras ou de lièvre. Ma­rio Ri­go­ni Stern (19212008), consi­dé­ré comme l’un des grands écri­vains ita­liens, signe cet ou­vrage tra­duit pour la pre­mière fois en fran­çais

La Nuit de Blan­ken­feld

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.