Juste un con­seil, juste con­seil

Connaissance de la Chasse - - Bécasse Des Dunes -

Ici en­core plus qu’ailleurs, l’em­ploi d’un Gps n’est pas su­per­flu. Le chas­seur pré­cau­tion­neux au­ra in­té­rêt à réa­li­ser un re­le­vé Gps de son vé­hi­cule avant de par­tir en chasse. La fo­rêt lan­daise, dans sa par­tie du­naire, se ré­vèle par­ti­cu­liè­re­ment pié­geuse pour le vi­si­teur. Ses che­mins tor­tueux, qui ser­pentent sur des par­celles toutes sem­blables, consti­tuent un vé­ri­table la­by­rinthe. Évi­tez-vous de mettre plu­sieurs heures pour re­ga­gner votre vé­hi­cule, sur­tout en fin de jour­née ! de la Fdc (lire en­ca­dré p. 65). Je sais que beau­coup de bé­cas­siers ne voient pas d’un bon oeil l’in­tru­sion d’autres confrères qu’ils consi­dèrent da­van­tage comme des concur­rents, mais il faut être lu­cide. La ve­nue d’une poi­gnée de chas­seurs ex­té­rieurs, le temps de quelques jours, ne chan­ge­ra pas grand-chose à leur po­ten­tiel de chasse dans l’im­men­si­té de ces ter­ri­toires. D’au­tant que les lo­caux ont ten­dance à avoir leur cir­cuit bé­casse, alors que des ex­té­rieurs iront là où leur in­tui­tion les porte. Il y a fort à pa­rier que ces deux pro­fils se croisent peu. » Les landes du­naires d’Aqui­taine re­cèlent de charmes et d’atouts pour le bé­cas­sier qui se veut éner­gique. Il bé­né­fi­cie­ra là d’ex­cel­lentes condi­tions pour ad­mi­rer le tra­vail de son chien de­puis cer­tains pro­mon­toires.

« C’est un ter­ri­toire bé­ni pour les bé­cas­siers de grande quête. »

L’ou­ver­ture fré­quente du cou­vert forestier, fa­ci­li­tée par des fou­gères com­plai­santes (à par­tir de dé­cembre) fait mer­veille. En­fin, la taille des ter­ri­toires et la ra­re­té des routes au­to­risent de bonnes quêtes pour les ama­teurs de chien de grande am­pli­tude. « Mieux vaut quand même qu’ils tiennent face aux che­vreuils. Les den­si­tés étant ce qu’elles sont en ces lieux, il est fré­quent de le­ver des pe­tits cer­vi­dés. Nos chiens, eux, s’en dés­in­té­ressent. » C’est une terre bé­nie pour les bé­cas­siers de grande quête, une terre de bé­cas­siers se­reins. D’ailleurs, les Lan­dais ne s’y sont pas trom­pés. « On peut consi­dé­rer que les bé­cas­siers lan­dais uti­lisent à 80 ou 90% des set­ters. » La Côte d’Ar­gent vaut de l’or pour le bé­cas­sier aus­si ! texte et pho­tos Thi­baut Ma­cé

À Sei­gnosse, les membres de l’Acca bé­né­fi­cient de 2360 ha pour chas­ser en fo­rêt.

Ti­mo­thée Que­nouille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.