La Gueule du loup

Connaissance de la Chasse - - Livres -

Le des­tin veut qu’il se nomme Jean-Loup. Il est éle­veur de bre­bis dans les Alpes du Sud. Il a construit son trou­peau, en est fier, en vit sim­ple­ment. Mais il en vit li­bre­ment. Ce per­son­nage calme s’échauffe au fur et à me­sure que la « bête » at­taque ses bêtes. Sans per­mis de chas­ser, il ar­bore un fu­sil. Au cas où. Ques­tion de fier­té aus­si. Sa com­pagne – belle comme une hé­roïne de ro­man – n’ad­met pas l’arme, ni le re­jet an­ti-loup, mais pas plus le com­por­te­ment du jeune fonc­tion­naire qui ré­pond crâ­ne­ment à un ber­ger qu’il pré­fère le loup aux mou­tons, alors que ceux-ci ont été mis à mort par le ca­ni­dé. Les chiens n’y font rien, pas plus les clô­tures élec­triques et les col­liers à dents puis­santes. Au fil des at­taques, des nuits de veille, des jours de stress, ils n’en peuvent plus, n’en dorment plus, n’en vivent plus. Cer­tains évoquent le rè­gle­ment de compte ar­mé, d’autres le sui­cide. La course contre la montre est en­clen­chée. Com­bien de temps tien­dront les ber­gers ? Les pro-loups, tout à leur ado­ra­tion, nient les at­taques pour­tant prou­vées par les tra­vaux de l’his­to­rien uni­ver­si­taire qu’est Jean-Marc Mo­ri­ceau, Prix Connais­sance de la Chasse 2014 pour l’en­semble de son oeuvre lu­pine. Ca­ri­ca­tu­ral, un « zoo­lo­giste », qui en fait connaît sur­tout la faune de zoo et de cirque, ba­laie ces don­nées scien­ti­fiques avec un dé­dain af­fli­geant. Tout aus­si éton­nant est un autre per­son­nage : un ado­ra­teur du loup, te­nant des pro­pos an­ti-chasse pri­maires, ar­bo­rant une crotte de loup dans une in­clu­sion en pen­den­tif, imi­tant de ma­nière un peu hys­té­rique des cris de mar­cas­sin. « Il aime trop le loup », glisse son jeune fils, gê­né. Le loup rend-il fou ? Fas­ci­nante ga­le­rie de por­traits. Un ter­rible poids pèse sur les ber­gers, leur vie ex­plose. À cause d’un loup dans un jeu de quilles. Jean-Loup, avec no­blesse et hu­ma­ni­té, mur­mure : « Il a ga­gné, j’ai ven­du les bre­bis. Mange… » Nous ne sau­rions que trop re­com­man­der aux Fdc, Adcgg et groupes de chas­seurs d’or­ga­ni­ser des pro­jec­tions-dé­bats de ce do­cu­men­taire, en pré­sence du réa­li­sa­teur, comme ce­la est pro­po­sé. 1 h 20, pour connaître les salles, or­ga­ni­ser une pro­jec­tion-dé­bat et vi­sion­ner un ex­trait : www.zed.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.