Un cer­tain re­gard

FRAN­ÇOIS GUILLET

Connaissance de la Chasse - - Actus Etranger -

Quel est votre par­cours de chas­seur ?

Fran­çois Guillet : D’aus­si loin que je me sou­vienne, j’ai tou­jours ai­mé être au contact de la na­ture pour y ob­ser­ver la faune et la flore. La chasse est ra­pi­de­ment de­ve­nue une pas­sion. Mon père m’au­to­ri­sait un nombre li­mi­té d’oi­seaux que je de­vais en­suite net­toyer, cui­si­ner et man­ger. Ca­ra­bine à plomb, puis 22 LR et en­fin ca­libre 12 furent mes pre­mières armes.

Quid de votre dé­cou­verte de l’Afrique ?

En ce qui me concerne, cette dé­cou­verte re­monte à loin puisque j’avais tout juste 4 se­maines. Fils d’ex­pa­trié, j’ai eu en ef­fet la chance de gran­dir en Afrique, d’abord en Côte d’Ivoire puis au Ma­li. Deux pays en­voû­tant qui abri­taient en­core à l’époque de nom­breuses es­pèces sau­vages. Ma pas­sion pour la brousse est donc ap­pa­rue dès mon plus jeune âge et ne m’a ja­mais quit­té.

Par­lez-nous de vos dé­buts de guide… J’ai pro­gres­sé par étapes en dé­bu­tant lo­gi­que­ment par la pe­tite chasse au Sé­né­gal (1999 et 2000) et au Ma­li en 2002 avant de me tour­ner un an plus tard vers la moyenne chasse en Na­mi­bie et en Afrique du sud. Puis, entre 2004 et 2006, j’ai re­joint lo­gi­que­ment le mi­lieu de la grande chasse, dans le nord du Ca­me­roun, aux cô­tés de JeanJacques Du­mont, dit « Pa­pa Du­mont ». J’ai eu là l’oc­ca­sion de gui­der mes pre­miers chas­seurs der­rière buffles, élands de Der­by, hip­po­po­tames et autres élé­phants.

« Per­sé­vé­rant, fin connais­seur de la faune sau­vage, en per­ma­nence au ser­vice de ses chas­seurs, bla­gueur, bon com­pa­gnon de voyage », voi­ci au­tant de re­marques qui nous ont été rap­por­tées à pro­pos du guide Fran­çois Guillet. Du haut de ses 38 ans, l’homme, dis­cret, jouit d’un sens ai­gu de l’ana­lyse. La preuve.

Quels sont vos animaux de chasse de pré­di­lec­tion ?

J’aime toutes les chasses et tous les gi­biers. Qu’il s’agisse d’un ca­nard ar­gen­tin, d’un élé­phant ou d’un bon­go, je veille à trans­mettre ma pas­sion aux chas­seurs. Main­te­nant si je ne de­vais, par obli­ga­tion, n’en chas­ser plus qu’un ce se­rait cer­tai­ne­ment l’éland de Der­by pour la dif­fi­cul­té de sa traque et no­tam­ment les in­ter­mi­nables pis­tages aux cô­tés de for­mi­dables pis­teurs cen­tra­fri­cains ou ca­me­rou­nais.

On vous dit très scru­pu­leux dans votre tra­vail, comment ce­la se tra­duit-il ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.