Ta­touage ou puce ?

Connaissance de la Chasse - - Courrier -

Pro­prié­taire d’une fe­melle set­ter an­glais, je sou­haite lui faire faire une por­tée aux pro­chaines cha­leurs. Concer­nant l’iden­ti­fi­ca­tion des fu­turs chiots, mon vé­té­ri­naire me conseille for­te­ment la puce élec­tro­nique, alors que cer­tains de mes amis chas­seurs ne jurent que par le ta­touage. Pour­riez-vous m’éclai­rer sur le su­jet ? » Bap­tiste Cha­land, Millau (Avey­ron)

Rap­pe­lons tout d’abord que l’iden­ti­fi­ca­tion est obli­ga­toire pour tous les chiens de plus de 4 mois nés après le 6 jan­vier 1999, au­tant dire dé­sor­mais tous les su­jets. Mé­thode « vieille comme le monde », le ta­touage pré­sente des avan­tages et des in­con­vé­nients. Prin­ci­pal atout, le ta­touage est li­sible de tous et ne né­ces­site donc pas de scan­ner. Aus­si, le par­ti­cu­lier re­trou­vant un chien éga­ré peut-il im­mé­dia­te­ment com­mu­ni­quer le nu­mé­ro à la SCC. Si­tué à l’oreille ou à la cuisse, il pré­sente aus­si l’avan­tage d’être in­dé­lé­bile (ou presque…) et peut ain­si pro­té­ger votre ani­mal contre le vol. In­con­vé­nient ma­jeur, il né­ces­site une anes­thé­sie pour évi­ter des souf­frances in­utiles à votre ani­mal, et peut de­ve­nir dif­fi­ci­le­ment li­sible avec le temps. A contra­rio, la pose d’un trans­pon­deur élec­tro­nique à l’aide d’une sorte de se­ringue n’est au­cu­ne­ment trau­ma­ti­sante pour votre chien. Mais ce sys­tème ne pour­ra être lu que par un ser­vice dis­po­sant d’un cap­teur : ca­bi­net vé­té­ri­naire, gen­dar­me­rie, re­fuge, etc. Bien évi­dem­ment, cette puce ne risque pas de de­ve­nir illi­sible avec les ans, mais peut par­fois mi­grer sous la peau. Pour qui au­rait de mau­vaises in­ten­tions et dis­po­se­rait d’un scan­ner, il n’est pas dif­fi­cile de la re­pé­rer, d’in­ci­ser l’épi­derme et de la faire dis­pa­raître… Pour conclure, sa­chez que le trans­pon­deur est néan­moins le seul mode d’iden­ti­fi­ca­tion lé­ga­le­ment re­con­nu aux fron­tières, si vous sou­hai­tez voya­ger avec votre com­pa­gnon. Alors, pour une pro­tec­tion op­ti­male, pour­quoi ne pas conju­guer les deux mé­thodes ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.