Fin du com­merce de l’ivoire en France

Connaissance de la Chasse - - Étranger -

À l’in­vi­ta­tion du pré­sident de la Ré­pu­blique du Ke­nya, Sé­go­lène Royal s’est ren­due les 29 et 30 avril der­nier à Nai­ro­bi dans le cadre du Giant Club Sum­mit et de la des­truc­tion du stock d’ivoire et de cornes de rhi­no­cé­ros du pays (res­pec­ti­ve­ment 105 et 1,35 tonnes). Pour rap­pel, le Giant Club a été fon­dé par le pré­sident ke­nyan avec ses ho­mo­logues de l’Ou­gan­da, du Bots­wa­na et du Ga­bon, avec le sou­tien de l’Ong Space for Giants, pour com­battre le bra­con­nage en col­la­bo­ra­tion avec les chefs d’État de l’aire de ré­par­ti­tion de l’élé­phant. À cette oc­ca­sion, la mi­nistre de l’Écologie a an­non­cé l’in­ter­dic­tion pro­chaine de tout com­merce d’ivoire sur le ter­ri­toire na­tio­nal fran­çais. Elle a de sur­croît fait sa­voir qu’elle vou­lait voir por­ter cette me­sure au ni­veau eu­ro­péen. Les seules dé­ro­ga­tions à ces in­ter­dic­tions de­vraient concer­ner prin­ci­pa­le­ment les ré­no­va­tions d’oeuvres d’art ou d’ins­tru­ments de mu­sique. De même, l’im­por­ta­tion des tro­phées de chasse (Rsa, Na­mi­bie, Bots­wa­na et Zim­babwe) n’est pas concer­née par la dé­ci­sion. Le com­merce de l’or blanc était dé­jà stric­te­ment en­ca­dré de­puis 1990. Le voi­ci donc dé­sor­mais bien­tôt to­ta­le­ment pro­hi­bé. Ce­ci sau­ve­ra-t-il les élé­phants ? Nous en dou­tons. Il est sur­pre­nant de no­ter com­bien Sé­go­lène Royal a mul­ti­plié les dé­pla­ce­ments en Afrique de­puis quelques mois et de consta­ter qu’à de très nom­breuses re­prises elle a pris po­si­tion en fa­veur de la pro­tec­tion de la faune sau­vage. Ja­mais la mi­nistre n’avait af­fi­ché un tel en­goue­ment.

L’im­por­ta­tion des dé­fenses d’élé­phant « tro­phées de chasse » n’est pas concer­née par la me­sure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.