Échap­pée belle

Connaissance de la Chasse - - Photo Choc -

Oc­tobre 2014, les grandes mi­gra­tions de gnous et de zèbres sont ter­mi­nées de­puis quelques temps. La très large ma­jo­ri­té de ces ani­maux a quit­té le Ma­saï Ma­ra pour re­joindre les plaines du Se­ren­ge­ti. Restent ce­pen­dant quelques re­tar­da­taires qui, ce jour-là, se re­groupent sur la rive nord du cours d’eau Ma­ra. Le pho­to­graphe ama­teur Marc Lon­guet af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment cet en­droit car la faune y est riche et va­riée. À la re­cherche de scènes ani­mées de la vie sau­vage, il re­père en fin de jour­née un point de tra­ver­sée de la ri­vière. Mais de vio­lents orages ont gon­flé le dé­bit des eaux et le cou­rant se ré­vèle im­por­tant. Il ra­conte : « Une grande ner­vo­si­té est per­cep­tible chez les ani­maux. Ils marquent une hé­si­ta­tion avant de s’élan­cer fi­na­le­ment dans le bain in­fes­té de cro­co­diles. Aler­tés par le re­mue­mé­nage, ceux-ci ne tardent d’ailleurs pas à poin­ter à la sur­face de la nappe. Mi­ra­cu­leu­se­ment, ce zèbre a échap­pé aux mâ­choires d’un sau­rien mal­adroit, mais d’autres n’ont pas eu cette chance. Ces vic­times ont per­mis au reste du trou­peau de pas­ser sain et sauf sur l’autre rive où, ce­la est bien connu, l’herbe est tou­jours plus verte. » Se­lon les es­ti­ma­tions, en­vi­ron 2 mil­lions de gnous et 300 000 zèbres prennent part chaque an­née à la mi­gra­tion entre le Se­ren­ge­ti et le Ma­saï Ma­ra. Pa­reille trans­hu­mance de mam­mi­fères re­pré­sente un phé­no­mène unique au monde. Cha­cun de ces voyages est le té­moin de pertes énormes dans les rangs des mi­gra­teurs. Jeunes, vieux, ma­lades, bles­sés, im­pru­dents font le bon­heur tout au long du che­min de très nom­breux pré­da­teurs et cha­ro­gnards. C’est l’his­toire de la vie. Marc Lon­guet, avec Phi­lippe Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.