Grand chat et émo­tions chez Ma­june

Connaissance de la Chasse - - Infos Du Monde -

Alors que la sai­son de chasse 2016 au Mo­zam­bique s’avance, Ma­nuel Ca­ro­na, le pa­tron de la com­pa­gnie Ma­june Sa­fa­ris, via son ami Mar­tial Elie, nous fait par­ve­nir le ré­cit de la chasse d’un très grand lion qu’il a fait ti­rer voi­ci quelques se­maines à un chas­seur amé­ri­cain. Ce der­nier a dé­jà fait quatre sa­fa­ris « lion » à tra­vers l’Afrique et n’a ja­mais réus­si. De nom­breux ap­pâts ont donc été po­sés pour mul­ti­plier les chances de ren­contre. Dès le se­cond jour de chasse, l’un d’entre eux est vi­si­té par un fé­lin qui laisse der­rière lui une large em­preinte. Un af­fût de bam­bous et de paille est donc construit à en­vi­ron 60 m du quar­tier de viande et les hommes y prennent place en fin de jour­née. L’at­tente com­mence, la nuit fi­nit par tom­ber et le chas­seur som­nole. C’est alors que Ma­nuel en­tend mar­cher sur les feuilles sèches, un ani­mal rôde. Les ju­melles à vi­son nocturne per­mettent d’iden­ti­fier un énorme lion à moins de 10 m qui fixe la cache. Le fauve est si près qu’il ne tient pas dans le champ des op­tiques. Bien­tôt, le vi­si­teur s’éclipse. Le guide ré­veille alors son client qui ne s’est ren­du compte de rien. L’at­tente re­prend et l’éta­su­nien se ren­dort. Des bruits de pas ré­sonnent à nou­veau, plus proches cette fois. Le grand chat est de re­tour, Ma­nuel l’en­tend res­pi­rer cal­me­ment. Il avance son vi­sage à la meur­trière et, stu­pé­fac­tion, il voit l’ani­mal faire face à l’en­dor­mi. Seule la lé­gère cloi­son de paille sé­pare les deux pro­ta­go­nistes. Ca­ra­bine sur les ge­noux, prête à faire feu, le PH n’ose plus bou­ger. Les se­condes s’égrènent et le face-à-face cesse en­fin. Le lion dis­pa­raît. Le chas­seur est de nou­veau ré­veillé et mis au cou­rant de la si­tua­tion. Ce­la semble mo­ti­ver sa vi­gi­lance. Bien­tôt, des bruits de cra­que­ment d’os se font en­tendre, le fé­lin est sur l’ap­pât. Le bi­nôme épaule et le pis­teur al­lume une torche élec­trique. La cible se pré­sente de pro­fil. L’ordre de tir est aus­si­tôt don­né. Une dé­to­na­tion dé­chire l’at­mo­sphère sui­vie d’une se­conde. Le chas­seur avait de­man­dé l’ap­pui instantané du guide. Aux coups de feu, le chat fait un bond et s’écroule, mort. Sauts de joie dans l’af­fût, les brous­sards sont heu­reux et peuvent lais­ser re­tom­ber la ten­sion ner­veuse. Ce su­perbe lion à très belle cri­nière pèse 235 ki­los. C’est le plus gros que Ma­nuel Ca­ro­na ait ja­mais fait ré­col­ter sur sa zone.

Ce grand lion a pro­cu­ré de vives émo­tions à Ma­nuel Ca­ro­na. De toute évi­dence, le chas­seur a, de son cô­té, ra­té quelques épi­sodes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.