En­core un mot

Connaissance de la Chasse - - Éditorial - Fran­çois-Xa­vier Al­lon­neau fx.al­lon­neau@edi­tions-la­ri­viere.fr

Voi­là un sin­gu­lier mot de passe, sy­no­nyme à la fois d’obli­ga­tion… et de plai­sir. Cer­tains vont ef­fec­tuer de longs ki­lo­mètres après que s’est ins­crit sur l’écran de leur té­lé­phone le terme ma­gique. En cette fin de se­maine, ils pro­gram­me­ront un ré­veil par­ti­cu­liè­re­ment ma­ti­nal. Dé­ran­ge­ment que mau­di­ra leur com­pagne d’un « La sai­son de chasse n’est pas fer­mée ?! » Va­riante : « Ça ne s’ar­rête donc ja­mais ?! » Ils en­fi­le­ront leur te­nue. Non pas de chasse mais de tra­vail. Ils n’ou­blie­ront sur­tout pas l’ac­ces­soire qui af­fiche une bonne vo­lon­té : les gants de sé­cu­ri­té. Ou des gants de jar­di­nage pour les moins qua­li­fiés. Ils glis­se­ront des ou­tils dans le coffre de leur au­to, et au mi­lieu dis­po­se­ront re­li­gieu­se­ment quelques fla­cons et char­cu­te­ries. Sur­tout ne pas ex­pri­mer trop gran­de­ment sa joie à l’idée de re­trou­ver le che­min du ren­dez-vous. Cha­cun met la main à la pâte, se­lon son âge, son état de san­té, ses com­pé­tences. Il y a tou­jours de quoi faire pour les bonnes vo­lon­tés. Haies, mi­ra­dors, cultures, ca­bane… Et qu’on creuse à tour de bras, qu’on scie, cloue, peint, coupe, taille, plante, sème, etc. Le ren­dez-vous de chasse prend les al­lures d’un na­vire à bord du­quel cha­cun s’ac­tive, des cales au pont. Cer­tains se re­trouvent ain­si de­puis vingt ou trente ans, ou plus, pei­nant à croire que le temps a pas­sé si vite. Le rythme de la ma­ti­née ne cesse que pour la pause cas­se­croûte, simple ré­pé­ti­tion avant le dé­jeu­ner. Entre deux pro­pos sur les cou­vées et les nais­sances, on cause de la qua­li­té de la ter­rine et de celle du blanc, ser­vi frais. Pen­dant ce temps, le maître queux s’ac­tive der­rière le four­neau. Ce mi­di, il va nous pré­pa­rer un peu plus qu’un re­pas : un for­mi­dable ins­tant de convi­via­li­té et de par­tage. Puis­siez-vous connaître ces ins­tants in­dis­pen­sables à l’amé­na­ge­ment de nos ter­ri­toires, mais aus­si à l’hu­main. On les ap­pelle les « cor­vées ». Celles-ci ont une qua­li­té par­mi tant d’autres : elles ne nous per­mettent plus de re­por­ter nos propres tra­vaux. L’es­prit de la chasse ne se ré­sume dé­ci­dé­ment pas à la seule prise. Notre art de vivre est com­plet, et s’en­ri­chit éga­le­ment de la culture. Celle-ci prend l’as­pect – entre autres – du livre, du film et de la mu­sique. Thèmes dont nous trai­tons chaque mois dans ces co­lonnes, et que nous tâ­chons de va­lo­ri­ser chaque an­née grâce au Prix Connais­sance de la Chasse. En 2017, nous fê­tons le 10e an­ni­ver­saire de ce prix. À rai­son de 3 ca­té­go­ries ho­no­rées par ses­sion, ce sont 30 lau­réats, 30 oeuvres, 30 par­cours que nous avons mis à l’hon­neur. 30 ins­tants de bon­heur pour qui les au­ra lus, vus ou en­ten­dus. Se­lon nous, il est pri­mor­dial de sou­te­nir ces créa­teurs car ce­la consiste à oxy­gé­ner notre uni­vers, à le fer­ti­li­ser da­van­tage en­core, à le rendre plus beau et plus in­tel­li­gent. Osons les grands mots. Nous sommes d’au­tant plus at­ta­chés à ce prix qu’il est sou­vent dé­cer­né à des au­teurs qui as­sument seuls la fa­bri­ca­tion et la dif­fu­sion de leur tra­vail, pre­nant ain­si des risques cer­tains. Cette an­née, a contra­rio, ce sont des mai­sons d’édi­tion tra­di­tion­nelles qui sou­tiennent les lau­réats. Fé­li­ci­tons-les gran­de­ment pour leur choix édi­to­rial. Le ha­sard veut que ces lau­réats ap­par­tiennent à trois struc­tures qui font la chasse. Quatre même, car si l’une est membre de l’Oncfs, si l’un tra­vaille pour la Fnc, le troi­sième a oeu­vré à l’Onf et fut le pré­sident d’une as­so­cia­tion de chasse spé­cia­li­sée. Di­ver­si­té et com­plé­men­ta­ri­té. Le 10e Prix Connais­sance de la Chasse se­ra re­mis sur le stand de votre ma­ga­zine lors du Game Fair, le sa­me­di 24 juin pro­chain [lire page 52]. Le pré­sident d’hon­neur de la cé­ré­mo­nie se­ra M. Willy Schraen, pré­sident de la Fnc. Bonne oc­ca­sion pour lui d’évo­quer les su­jets illus­trant le prix 2017 : la per­drix grise, le san­glier et le droit de la chasse. Trois thèmes qui l’ins­pi­re­ront à coup sûr. Bonne lec­ture à toutes et à tous.

© M. Breuer

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.