La mort en face

Connaissance de la Chasse - - Photos choc -

Il fait très chaud en ce mois de mars dans la sa­vane ca­me­rou­naise. Qui plus est à 14 h. La tem­pé­ra­ture dé­passe al­lè­gre­ment les 40 °C. Nor­ma­le­ment, c’est le mo­ment où hommes et bêtes sont à l’ombre. En bor­dure de ri­vière, le camp de chasse de Fa­ro-WestLo­bé­ké n’échappe pas à la règle. Quoique… Deux cobs de Buf­fon mâles ne l’en­tendent pas de la même oreille et s’af­frontent dans une joute d’une ex­trême vio­lence. Une rixe si bruyante et si proche qu’elle va même jus­qu’à nous ré­veiller et nous faire le­ver de nos lits. Le va­carme pro­vo­qué par l’en­tre­cho­que­ment des cornes n’a pas lais­sé in­dif­fé­rents d’autres mam­mi­fères. Le temps de sor­tir de nos bou­ka­rous, une lionne a bon­di et ter­rasse l’un des cobs. À notre vue – nous sommes à quelques di­zaines de mètres – le fauve lâche l’an­ti­lope qu’elle tient par la gorge et se di­rige d’un pas tran­quille vers le Fa­ro. Le cob, au sol, ne bouge plus. Seul un de ses pos­té­rieurs reste dres­sé vers le ciel dans une pos­ture sur­pre­nante. Au mi­lieu du Fa­ro – la ri­vière est très basse à cette époque –, la lionne nous ob­serve. Elle n’a au­cune en­vie de nous aban­don­ner sa proie, mais se dé­cide à re­joindre la rive op­po­sée où deux sub­adultes l’at­tendent. Sans nul doute sa pro­gé­ni­ture af­fa­mée. Contre toute at­tente, la lionne re­prend la di­rec­tion de notre rive après de longs ins­tants d’ob­ser­va­tion. Elle re­joint cal­me­ment un énorme ro­cher qui sur­plombe l’an­ti­lope au sol. C’est le mo­ment que choi­sit le cob de Buf­fon pour se re­mettre sur ses pattes ! Lais­sé pour mort, il sur­prend son monde. La lionne ne bouge pas, le cob la fixe. 18 se­condes vont s’écou­ler, tout un cha­cun de­meure fi­gé. La lionne s’ac­tive en­fin, le cob a un choix li­mi­té : les crocs du fauve ou les hu­mains im­mo­biles. Il opte pour la se­conde op­tion, ce qui va lui sauver la vie. Après quelques mètres de course, la lionne dé­croche et re­joint, dé­pi­tée, la rive op­po­sée. In­croyable brousse où un camp de chasse n’a ja­mais si bien por­té son nom. Oli­vier But­tin

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.