Guide de chasse, sa­cré mé­tier

Une so­lide ex­pé­rience ou une bonne connais­sance du ter­rain sont né­ces­saires mais ne suf­fisent pas pour s’au­to­pro­cla­mer guide de chasse.

Connaissance de la Chasse - - Le courrier des lecteurs - Un guet­teur d’ombre

La forte aug­men­ta­tion des po­pu­la­tions de grand gi­bier en France a sus­ci­té l’ap­pa­ri­tion d’une nou­velle pro­fes­sion : guide de chasse. De­puis plu­sieurs an­nées, les offres de chasse gui­dées se mul­ti­plient par l’in­ter­mé­diaire de di­verses struc­tures pro­fes­sion­nelles et de sites In­ter­net. Pour le bro­card à l’ap­proche en été, le cerf au brame, le cha­mois et l’isard ou le mou­flon en mon­tagne, des guides de chasse in­dé­pen­dants et sou­vent « au­to­pro­cla­més » pro­posent leurs ser­vices en l’ab­sence de toute ré­gle­men­ta­tion fran­çaise sur cette nou­velle pro­fes­sion. Cer­tains d’entre eux sont réel­le­ment com­pé­tents et pra­tiquent le gui­dage avec une vé­ri­table éthique de la chasse. Il est tout à fait lé­gi­time que des chas­seurs fran­çais ou étran­gers en quête de tro­phées et de dé­cou­verte de nou­veaux ter­ri­toires veuillent pra­ti­quer la chasse à l’ap­proche en com­pa­gnie d’un guide pro­fes­sion­nel. De nom­breuses ac­ti­vi­tés liées à la na­ture né­ces­sitent en France une for­ma­tion com­plète à la­quelle s’ajoute le pas­sage d’un vé­ri­table exa­men de com­pé­tences qui va­lide l’ob­ten­tion d’un di­plôme ou d’une qua­li­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle. C’est par exemple le cas de la pro­fes­sion de guide de haute mon­tagne, où un guide ne peut lé­ga­le­ment exer­cer son mé­tier de ma­nière au­to­nome qu’après avoir ob­te­nu son bre­vet d’État. De nom­breux pays étran­gers exigent une for­ma­tion préa­lable com­plète et la réus­site à un exa­men dif­fi­cile pour exer­cer la pro­fes­sion de guide de chasse : c’est le cas par exemple en Afrique du Sud, en Na­mi­bie ou au Zim­babwe. En Eu­rope Cen­trale et de l’Est, plu­sieurs pays comme l’Au­triche ou la Hon­grie im­posent éga­le­ment une vé­ri­table for­ma­tion à la fois théo­rique et sur le ter­rain pour va­li­der les ap­ti­tudes du fu­tur guide de chasse. Il est net­te­ment in­suf­fi­sant de se pré­va­loir d’une réelle ex­pé­rience de chasse (in­vé­ri­fiable le plus sou­vent) pour se pro­cla­mer guide de chasse. Certes un bro­card n’est pas un buffle et la dan­ge­ro­si­té de l’ac­tion de chasse n’est pas un fac­teur dé­ter­mi­nant à prendre en compte pour pra­ti­quer la chasse gui­dée en France. Cer­taines si­tua­tions im­pré­vues lors d’une sor­tie de chasse peuvent pour­tant né­ces­si­ter une large com­pé­tence de la part d’un guide : - Par exemple, le guide de chasse doit pos­sé­der l’équi­pe­ment adé­quat et avoir l’ap­ti­tude pour ré­agir ra­pi­de­ment et ef­fi­ca­ce­ment afin d’ap­por­ter les pre­miers soins à un chas­seur qui se blesse ac­ci­den­tel­le­ment ou peut être vic­time d’un ma­laise. - Avant de dé­ci­der du tir d’un grand gi­bier, pour ju­ger de ma­nière fiable un tro­phée ou es­ti­mer l’âge ap­proxi­ma­tif d’un ani­mal, le guide doit pos­sé­der une longue et so­lide ex­pé­rience de l’ani­mal chas­sé. Une for­ma­tion préa­lable ac­quise sur le ter­rain sous la tu­telle d’un chas­seur ex­pé­ri­men­té est donc une né­ces­si­té in­con­tour­nable pour bien connaître une es­pèce de gi­bier avant de pra­ti­quer le gui­dage de fa­çon au­to­nome. - Dans le contexte d’un court sé­jour de chasse de quelques jours en France, l’im­pé­ra­tif d’un ré­sul­tat ra­pide pour le client est trop sou­vent sy­no­nyme de lais­ser-al­ler dans le choix des ani­maux à pré­le­ver en chasse gui­dée. De nom­breux bro­cards, cerfs, cha­mois, isards ou mou­flons d’ave­nir, trop jeunes et en­core loin de leur ma­tu­ri­té, font fré­quem­ment les frais de mé­thodes de chasse orien­tées sur le but prio­ri­taire de ré­col­ter un ani­mal et ce­la à l’en­contre de toute no­tion de ges­tion sur beau­coup de ter­ri­toires de chasse fran­çais. Être guide de chasse pro­fes­sion­nel en France ne s’im­pro­vise pas, comme c’est trop sou­vent le cas au­jourd’hui. Une vé­ri­table for­ma­tion et un exa­men d’ap­ti­tude sé­rieux sont né­ces­saires pour que cette nou­velle pro­fes­sion reste cré­dible à moyen et long terme dans notre pays.

Guide de chasse en France (ou ailleurs), voi­là un mé­tier qui fait rê­ver. Et si moi-même… Pour­tant, être guide de chasse ne s’im­pro­vise dé­ci­dé­ment pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.