Le col­vert qui cache la sar­celle

Connaissance de la Chasse - - Le Courrier Des Lecteurs -

En lon­geant un tournesol le jour de l’ou­ver­ture en Tou­raine, j’ai aper­çu dans le ciel cette sil­houette ca­rac­té­ris­tique de ca­nard qui avan­çait droit sur moi. Je me suis bais­sé et j’ai at­ten­du. J’ai d’abord pen­sé à un col­vert très loin, mais l’oi­seau sem­blait ar­ri­ver vite sur moi et sa gros­seur m’a ra­pi­de­ment in­di­qué qu’il s’agis­sait d’autre chose. J’ai ima­gi­né un ins­tant un sif­fleur… Je me suis re­dres­sé quand l’ana­ti­dé s’est pré­sen­té à une ving­taine de mètres, et un coup de “sept” l’a fait bas­cu­ler. Quelle fut ma sur­prise de dé­cou­vrir cet étrange ca­nard ! Ren­sei­gne­ment pris, il s’agit d’une sar­celle du Bré­sil, es­pèce qui n’a pas pour ha­bi­tude de sur­vo­ler nos contrées. » cet ana­ti­dé se dis­tingue prin­ci­pa­le­ment par sa sil­houette as­sez tra­pue, ce qui a pu in­duire notre lec­teur en er­reur. Très ré­pan­due en Amé­rique du Sud, la sar­celle du Bré­sil évo­lue sur les plaines tro­pi­cales à l’est de la Cor­dillère des Andes. Son aire de dis­tri­bu­tion couvre ain­si une par­tie de la Co­lom­bie, le centre du Ve­ne­zue­la, les Guyanes, le Bré­sil, le nord de l’Ar­gen­tine et l’est de la Bo­li­vie. Bien évi­dem­ment, ce vo­la­tile n’a rien à faire sous nos la­ti­tudes, et n’a au­cu­ne­ment tra­ver­sé l’At­lan­tique. Bien que non ba­gué, il est fort à pa­rier que cet oi­seau s’est échap­pé de chez un col­lec­tion­neur d’es­pèces exo­tiques. Chaque an­née, de telles anec­dotes, nar­rant d’im­pro­bables pré­lè­ve­ments, nous sont ain­si rap­por­tées. Mais at­ten­tion, cette es­pèce, comme d’autres, ne dis­pose ici d’au­cun sta­tut. En­ten­dez par là qu’elle n’ap­par­tient ni aux es­pèces chas­sables, ni à celles pro­té­gées. Or, im­pli­ci­te­ment, qui dit non chas­sable, dit… pro­té­gé. À bon en­ten­deur…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.