Écosse, belle des­ti­na­tion oie

Connaissance de la Chasse - - in­fos du monde -

Jeune et dy­na­mique voya­giste et guide de chasse Corse, Flo­rian Man­no­ni, le pa­tron de l’agence Au­ten­tic Chasse, s’était ren­du en oc­tobre der­nier en Écosse avec un trio de ses clients pour pros­pec­ter un sé­jour gi­bier d’eau. Le ter­ri­toire dé­cou­vert se trouve du cô­té de Stir­ling (45 mn d’Edim­bourg). Il abrite des di­zaines de mil­liers d’oies à bec court ain­si que des den­si­tés in­té­res­santes de ca­nards. Le pro­fes­sion­nel té­moigne : « Chaque ma­tin, bien avant le le­ver du jour, nous ga­gnions les zones re­pé­rées par mon cor­res­pon­dant afin de mon­ter le poste et ins­tal­ler les formes. C’est aux alen­tours de 6 h 30 que les pre­miers vols d’oies étaient ob­ser­vés. Aus­si­tôt, le guide en­ta­mait la conver­sa­tion avec son ap­peau. Et son sa­voir-faire in­croyable a per­mis d’at­ti­rer de nom­breux vols vers notre cache mal­gré la grande mé­fiance du gi­bier. Les pas­sages se suc­cé­daient ain­si jusque 10h30, heure à la­quelle les bandes avaient qua­si­ment toutes re­joint leurs zones de ga­gnage. La moyenne des ta­bleaux fut d’une ving­taine d’oi­seaux par ma­ti­née. Ma­té­riel ra­mas­sé, le mo­ment était alors ve­nu de ren­trer vers l’hô­tel pour par­ta­ger un so­lide scot­tish break­fast. À par­tir de là, plu­sieurs op­tions se pré­sen­taient à nous, soit nous pou­vions par­tir chas­ser la bé­casse ou le pi­geon ra­mier (se­lon les den­si­tés ob­ser­vées), ou nous pou­vions prendre un temps de re­pos avant de par­tir pour la pas­sée du soir aux ca­nards et oies. Je suis par­ti­cu­liè­re­ment ra­vi de ma dé­cou­verte écos­saise et, bien en­ten­du, elle fait par­tie des nou­velles ré­fé­rences de mon ca­ta­logue. »

pages réa­li­sées par Phi­lippe Aille­ry et Oli­vier But­tin

Jeune voya­giste ri­gou­reux et ta­len­tueux, Flo­rian Man­no­ni ajoute les oies écos­saises à son ca­ta­logue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.