Afrique du Sud, en­tê­tantes vo­lées de co­lom­bi­dés

Connaissance de la Chasse - - Chasse 100 % écologique -

Les amateurs de chasse aux co­lom­bi­dés se­ront cer­tains de trou­ver leur bon­heur au­près de Fré­dé­ric Hé­cart.

Lorsque l’on évoque les plus belles pas­sées aux co­lom­bi­dés à tra­vers le monde, par mé­con­nais­sance sans doute, l’Afrique du Sud n’est pas le pre­mier pays qui vient à l’es­prit. Pour­tant, dans cer­tains sec­teurs où abondent les cultures de tour­ne­sol et/ou de maïs, les den­si­tés d’oi­seaux dé­passent l’en­ten­de­ment. Par mil­liers, pi­geons de Gui­née

(dits aus­si pi­geons rô­niers) et tour­te­relles du Cap (prin­ci­pa­le­ment) s’abattent et pillent sans re­lâche les par­celles prêtes à être ré­col­tées. Il faut avoir as­sis­té à l’une de ces at­taques en règle pour com­prendre l’in­ten­si­té de ces mou­ve­ments. Fort de ce constat, le guide fran­çais Fré­dé­ric Hé­cart, qui di­rige la com­pa­gnie Chas­seurs d’Afrique, pro­pose aux chas­seurs amateurs de grandes ca­dences de tir des sé­jours spé­ci­fi­que­ment orien­tés vers les co­lom­bi­dés. Pour ce faire, il a mis au point, du cô­té de Bloem­fon­tein, dans la pro­vince du Free State, une for­mule com­plète ba­sé sur 7 jours/6 nuits dont 5 jour­nées en­tiè­re­ment dé­diées à l’af­fût des oi­seaux. L’or­ga­ni­sa­teur n’hé­site pas à an­non­cer la pos­si­bi­li­té de ti­rer de 2 à 5 car­tons de car­touches par jour se­lon la pé­riode. Celle des pi­geons s’étend prin­ci­pa­le­ment de mars à juillet et se pro­longe jus­qu’en sep­tembre pour les tour­te­relles. Ces vil­lé­gia­tures sont mo­du­lables à loi­sir et il est pos­sible de com­bi­ner pe­tite, moyenne et pour­quoi pas grande chasse du­rant un même voyage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.