LES QUES­TIONS CONS

On en trouve des pages en­tières sur le web, elles s’au­to­pro­clament « Ques­tions cons », mais elles mé­ritent ré­flexion. Flo­ri­lège.

Cosmopolitan (France) - - La Une -

Si c’est mau­vais de gri­gno­ter la nuit, ● à quoi sert la lu­mière dans le fri­go ?

Quand quel­qu’un se fait su­per mal ● de­vant moi, qu’il hurle de dou­leur et se roule par terre, pour­quoi mon pre­mier ré­flexe c’est de de­man­der : « Ça va ? »

Pour­quoi les hé­ros ne souffrent pas ● en com­bat­tant et grognent de dou­leur dès qu’une femme les soigne ?

Pour­quoi les Mar­su­pi­la­mi ont un nom● bril puis­qu’ils naissent dans des oeufs ?

Pour­quoi je sur­saute quand le grille● pain ex­pulse mes tar­tines, alors que je m’y at­ten­dais ?

Pour­quoi les crottes de moi­neaux ● sont noires sur une voi­ture blanche et blanches sur une voi­ture noire ?

Lorsque l’homme a dé­cou­vert que la ● vache don­nait du lait, que cher­chait-il exac­te­ment à ce mo­ment-là ?

Pour­quoi ap­puie-t-on plus fort sur ● les touches de la té­lé­com­mande quand les piles sont fa­ti­guées ?

Pour­quoi la colle ne colle-t-elle pas ● à l’in­té­rieur du tube ?

Si une tortue et un es­car­got font la ● course, qui gagne ?

Pour­quoi Gas­ton La­gaffe ne perd pas ● son travail ?

Pour­quoi dans les films, les pié­tons ● pour­sui­vis par une voi­ture courent sur la route au lieu de s’en­fuir sur les cô­tés ?

Pour­quoi les pa­rents nous en­cou● ragent à par­ler et mar­cher pen­dant deux ans et nous disent de nous as­seoir et de la fer­mer pen­dant les seize an­nées qui suivent ?

Pour­quoi les bal­le­rines marchent-elles ● sur la pointe des pieds ? Ne se­rait-ce pas plus simple d’em­bau­cher des bal­le­rines plus grandes ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.