Test : Quelle party girl êtes-vous ?

Faites ce test et dé­cou­vrez votre pro­fl de fê­tarde…

Cosmopolitan (France) - - La Une - Par Sa­sha Phi­lippe. Pho­to El­len Von Un­werth.

Faites le test et dé­cou­vrez votre pro­fil de fê­tarde… Par Sa­sha Phi­lippe.

Le meilleur jour pour faire la fête ?

★ Le ven­dre­di soir après le taf pour l’hap­py hour. ▲ Le jeu­di bien sûr ! ● Le di­manche pour le brunch. ◆ Quand on a du temps pour dor­mir le len­de­main.

Ven­dre­di 18 heures. Vous re­ce­vez un tex­to de votre co­pine Elo qui vous pro­pose de « faire un truc tous en­semble ». Vous ré­pon­dez :

★ OK, on se re­trouve où ? ● OK, je suis à la mai­son dans une heure, cha­cun ap­porte un truc à boire, je m’oc­cupe du dî­ner.

▲ OK, mais faut que je re­passe chez moi avant pour me la­ver les che­veux.

◆ OK, on va ti­ser où ?

Votre party te­nue de com­bat :

▲ Robe, ta­lons de 12 et che­veux par­faits. ★ Ça dé­pend un peu de quand/comment/où ça s’or­ga­nise.

● La plu­part du temps, c’est tee-shirt + jean + Air Force One.

◆ Quelque chose à base de bas­kets, sweat, bon­net et gros bi­joux bling bling.

L’in­gré­dient in­dis­pen­sable à une party réus­sie :

▲ Au moins trois hommes à votre goût, his­toire d’avoir le choix. ★ Vos copines. ● Un bon ca­na­pé et de quoi gri­gno­ter ré­gu­liè­re­ment. ◆ De la bière.

Un mec très « waouh bon­soir » vous a re­pé­rée, comment vous aborde-t-il ?

● Il pro­pose de vous res­ser­vir à boire puis­qu’il va au buf­fet. ★ Il vous paie un verre, ain­si qu’à toutes vos copines. ◆ Il vous com­pli­mente sur vos bas­kets. ▲ Il ne dit rien, il s’ap­proche pour dan­ser avec vous.

Vous pré­fé­rez les soi­rées :

◆ Qui mixent bon son, bonne am­biance et beaux mecs.

★ Entre filles où on peut écla­ter de rire comme des cruches pour un oui ou pour un non.

● Entre co­pains, avec les co­pains des co­pains qui de­viennent des co­pains à leur tour.

▲ Où l’on ren­contre tou­jours de nou­velles per­sonnes.

À une heure avan­cée, votre taux d’al­coo­lé­mie :

▲ Reste cor­rect, vous faites ré­gu­liè­re­ment des pauses au ro­bi­net des toi­lettes. ★ Peut cre­ver le pla­fond. ◆ Euh… ben… ça dé­pend en fait. ● Ouh là, vous avez pris une cuite il y a long­temps. Votre corps s’en sou­vient en­core et dit stop de lui-même après deux verres.

La bou­lette que vous êtes ca­pable de faire en soirée :

◆ Faire la ti­mide toute la soirée et ne pas oser par­ler à ce gar­çon trop sty­lé que vous avez re­pé­ré.

● Faire des mé­langes. Mais c’est souvent la faute de Vincent qui adore in­ven­ter de nou­veaux cock­tails.

★ Tex­to­ter votre ex, cet abominable cré­tin, au mieux pour lui dire rien de com­pro­met­tant, au pire pour lui dire que vous êtes au cou­rant qu’il a bran­ché une de vos potes sur Tin­der.

▲ Ren­trer avec quel­qu’un qui ne vous plaît qu’à moi­tié.

La plus belle soirée de votre vie, c’était :

★ Une ter­rasse, vos quatre meilleures copines et du ro­sé. ● Tous vos amis ras­sem­blés dans le sa­lon de Claire et Re­no, re­faire le monde avec eux jus­qu’au pe­tit ma­tin, dor­mir sur place, se ré­veiller tous en­semble et se pré­pa­rer un énorme plat de spa­ghet­ti fa­çon co­lo­nie de va­cances. ◆ Un concert de Boo­ba avec vos potes. ▲ Sor­tir prendre un apé­ro entre amis, en­chaî­ner sur un dî­ner, une boîte, une se­conde boîte, un af­ter et ren­trer chez vous le len­de­main à 15 heures… avec Fred avec qui vous êtes en­suite res­tée trois ans et de­mi.

Quand vous lui an­non­cez que vous avez pré­vu un truc sa­me­di soir, votre mère vous ré­pond gé­né­ra­le­ment :

▲ Pas trop d’al­cool, pas de drogues et pas de sexe sans pré­ser­va­tif.

★ Tu n’ou­blies pas de gar­der 20 eu­ros en li­quide au cas où tu de­vrais ren­trer en taxi.

◆ Tu n’ac­ceptes pas un verre d’un étran­ger, ni d’une bou­teille ou­verte, bref tu es la seule à gé­rer ton verre, même si on t’in­vite.

● Tu fe­ras un bi­sou à tes co­pains pour moi.

Un week-end sans sor­tir ?

★ De plus en plus souvent. Plus on avance en âge, et plus on a des vies char­gées.

● C’est loiiiiiin d’être une obli­ga­tion. On est bien aus­si tran­quille à la mai­son. ▲ Ça dé­pend si on est cé­li­ba­taire ou pas. ◆ Euh ? Par­don ?

Votre ri­tuel beau­té avant ?

▲ Une douche, une re­touche épi­la­tion, de la crème pour le corps, un ma­quillage sexy, une séance coif­fure, le choix du par­fum par­fait. ● Une douche. ★ Une douche et un coup de mascara. ◆ Une douche et un coup de ver­nis à ongles fluo.

Pour vous, la meilleure chan­son à mettre en soirée ?

▲ « Single La­dies », de Beyon­cé. ● « L’Autre Fi­nis­tère », des In­no­cents. ◆ « Ver­sace », de Mi­gos ft Drake. ★ « Yes sir, I can Boo­gie », de Bac­ca­ra.

Pen­dant les soi­rées entre amis, on compte sur vous pour :

★ Ri­go­ler, ra­con­ter des blagues et trou­ver des jeux dé­biles à faire.

▲ Mettre l’am­biance.

◆ Bran­cher votre iPad pour mettre de « la vraie mu­sique ».

● Faire votre lé­gen­daire moel­leux au Nu­tel­la.

À quoi res­semble votre mec idéal ?

▲ Grand, beau, in­tel­li­gent et culti­vé, drôle, gen­til. Et s’il est riche, c’est cool aus­si.

● Quel­qu’un avec qui on se sent bien dans sa peau et avec qui on par­tage presque tout.

◆ DJ ou graf­feur, avec beau­coup de charme et une su­per col­lec­tion de tee-shirts.

★ Il a du charme, il est drôle et si ja­mais on sort sans lui, il nous sou­haite une bonne soirée avec son plus beau sou­rire.

Quel est votre cock­tail post-fête ?

◆ As­pi­rine, ci­trate de be­taïne et beau­coup d’eau. ● Une ti­sane au thym. ▲ Un smoo­thie pomme-ki­wi-ana­nas. ★ Une coupe de cham­pagne bien frais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.