Pour la vie

Col­lègues, puis co­pains, puis amou­reux, puis pa­rents… Ma­riés, puis sé­pa­rés, puis de nou­veau en­semble. La vie quoi !

Cosmopolitan (France) - - Rencontre - Par Alice Pas­cal. Pho­to Sté­pha­nie La­combe.

Où, quand, comment ?

LAE­TI­TIA : Il y a dix ans, j’ai 17 ans, mon pre­mier job d’été der­rière le comp­toir d’une sand­wi­che­rie bio. Xa­vier y tra­vaille aus­si. Il a trois pier­cings aux oreilles, le crâne ra­sé, il est ul­tra bos­seur. Et très vite pro­mu dans un autre res­tau de la chaîne, où je vais aus­si. On de­vient très co­pains. Je com­mence à le trou­ver très at­ti­rant. Six mois plus tard, il part en week-end avec ses potes, je res­sens un manque. À son re­tour, je n’ai plus qu’une idée : lui dire que je suis amou­reuse. On se re­trouve dans un bar. XA­VIER : Je monte à Pa­ris pour pour­suivre mes études dans une école de com­mu­ni­ca­tion. Ce job dans ce res­tau­rant doit m’ai­der à payer mon loyer. Le pre­mier jour, on me pré­sente l’équipe, aus­si­tôt je re­père Lae­ti­tia, son pe­tit sou­rire ma­li­cieux et son cô­té lé­gè­re­ment in­dis­ci­pli­né me font cra­quer, on se voit souvent en de­hors. Un jour, on se re­trouve au­tour d’un verre dans un bar « plus sé­rieu­se­ment », j’ai en­vie de la ser­rer dans mes bras, mais je n’ose pas. D’au­tant qu’elle me parle de tout, sauf de nous...

Pre­mier bai­ser ?

Contre toute at­tente, il m’em­brasse en par­tant.

Au mo­ment de se quit­ter, je l’em­brasse.

Et après ?

Un drame : mon frère meurt sou­dai­ne­ment. On était très proches. Xa­vier au­rait pu me lais­ser seule dans mon mal­heur, à 18 ans et 22 ans, on a d’autres choses à vivre. Et pour­tant il me sou­tient, m’aide pen­dant plu­sieurs mois. Trois ans plus tard, je suis en­ceinte, il me pro­pose de par­tir avec lui aux États-Unis. Je dé­cide d’al­ler re­joindre mes pa­rents qui vivent à San Fran­cis­co et notre fils naît là-bas. Si­tôt après, Lae­ti­tia veut re­tour­ner en France. Mais un pro­blème de vi­sa l’em­pêche de re­ve­nir aux États-Unis. Moi, dé­jà bien im­pli­qué dans la créa­tion de mon en­tre­prise, je ne peux pas re­ve­nir. Ça me prend deux ans, je fi­nis par ren­trer en France.

Plus beau sou­ve­nir ?

Sans hé­si­ter, notre ma­riage, sur la plage de San­ta Cruz, en Ca­li­for­nie. On était juste six, sans ar­ti­fice ni flon­flons. À cô­té de ma femme, les pieds dans le sable, face au Pacifique, il fau­drait être fou pour de­man­der plus.

Sa plus belle qua­li­té ?

J’ai vou­lu m’ini­tier à la cor­don­ne­rie, il a mo­di­fié son em­ploi du temps pour al­ler cher­cher notre fils à l’école. Elle est au­da­cieuse et pleine d’éner­gie, tou­jours prête à s’en­ga­ger dans les pro­jets les plus am­bi­tieux.

Son pe­tit dé­faut ?

Sa gour­man­dise ! Xa­vier est ac­cro aux Kin­der. Il en mange trois pa­quets par jour. Sa mé­moire un peu trop sé­lec­tive ! Elle peut même oublier la date d’an­ni­ver­saire de notre ma­riage.

Des pro­jets ?

Au­jourd’hui, on cherche un appartement plus grand. Res­ter dans notre quar­tier, chan­ger de pays ? Tout est pos­sible. Je veux être l’homme qu’elle dé­si­re­ra toute sa vie. Et ré­ci­pro­que­ment.

Lae­ti­tia, 28 ans, est blo­gueuse, Xa­vier, 32 ans, tra­vaille dans la com­mu­ni­ca­tion di­gi­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.