Marion Bar­to­li

Après le ten­nis, il y a une vie. Marion Bar­to­li est au­jourd’hui sty­liste et mi­li­tante. Elle vient de créer des ailes d’ange à ar­bo­rer fè­re­ment là où on veut pour mon­trer qu’on se ral­lie à son ac­tion : l’aide aux en­fants.

Cosmopolitan (France) - - CV Beauté - Par Mar­tine Tar­tour

Qui vous fait les ongles ?

Une ma­nu­cure qui vient à do­mi­cile. J’adore le nail art. On dis­cute avant de ce qu’on peut faire, je lui donne un thème, et elle se lance. Mes mains n’ont pas trop morflé avec le ten­nis. Je ne peux pas en dire au­tant des pieds. Je suis plus sneakers Lou­bou­tin que sti­let­tos.

Comment avez-vous choi­si votre par­fum ?

Je porte L’Ambre des Mer­veilles d’Her­mès. J’y ai fait ra­jou­ter une touche plus su­crée. Je par­fume mes ailes d’ange avec. Je les mets par­tout, et beau­coup me suivent. Usain Bolt les a adop­tées. Il veut que je l’aide à mon­ter une école de ten­nis pour les en­fants en Ja­maïque.

Du sport tou­jours ?

On m’avait dit : « Si tu ar­rêtes le ten­nis, tu vas prendre 15 kg. » Faux. J’ai même per­du en masse mus­cu­laire et je peux por­ter des jeans, ce qui a été im­pos­sible du­rant toute ma car­rière ! J’ai be­soin de faire du sport, mais fi­ni la mus­cu. Je cours, je fais du yo­ga. Je me sens su­per bien.

l

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.