Il suft de se lan­cer

Il rôde des mois dans son ma­ga­sin. Elle at­tend qu’il lui de­mande autre chose que : « Et ça, c’est com­bien ? » Un jour, il ose.

Cosmopolitan (France) - - Geekette Chic - Par Mé­la­nie Guez. Pho­to Sté­pha­nie La­combe.

Pre­mier bai­ser ? Lors de notre pre­mier ren­dez-vous, il me dé­pose en bas Je la rac­com­pagne après le res­tau et l’em­brasse au de chez moi. Une bise qui glisse jus­qu’aux lèvres. mo­ment de lui sou­hai­ter une bonne nuit.

Et après ? Trois jours après, An­toine in­siste pour que l’on passe On n’a pas les mêmes ho­raires mais on s’ar­range pour se dans le res­tau­rant où il tra­vaille. Il s’agit en fait d’un tra­voir le plus pos­sible. Six mois plus tard, on vit en­semble. que­nard et il me pré­sente à tous ses amis. Très vite, on ne On est en­core trop jeunes à l’époque, 23 ans et 24 ans, se quitte plus. Je com­prends ce qu’est un couple qui pour le ma­riage ou un plan lo­ge­ment… Mais les faits le fonc­tionne : il n’y a plus d’in­ter­ro­ga­tions. prouvent : c’est sé­rieux. Cinq ans après, on va se ma­rier.

C’est un homme. Il est as­sez bor­dé­lique.

Où, quand, comment ? ALICE : À 24 ans, je vis avec un gar­çon et je tra­vaille dans AN­TOINE : Je pro­mène mon chien, en fait le chien de mon une bou­tique de dé­co, où les couples à la re­cherche du ex qu’elle me confie quand elle part, et je vois Alice à tra­vers ca­na­pé idéal sont plus nom­breux que les cé­libs. An­toine la vi­trine de cette bou­tique de dé­co. Elle me plaît, je rentre vient seul, une fois, deux fois… on dis­cute, mais tou­jours en pré­tex­tant que je cherche un vase à of­frir. Je re­viens dé­co. Il m’achète même une bou­gie à 80 eu­ros ! Il me pose ré­gu­liè­re­ment. Puis je me lance, je lui de­mande son des ques­tions. De là à lui dire que mon couple bat de l’aile, nu­mé­ro. Au mo­ment de le noter, je tremble tel­le­ment ! sû­re­ment pas. Ce pe­tit ma­nège dure cinq mois ! Un jour, C’est hor­rible… Tac­tique amou­reuse oblige, je laisse pa­sil me de­mande mon nu­mé­ro de té­lé­phone. Alors que je ser quelques jours avant de la rap­pe­ler. Elle va dire non, elle suis avec quel­qu’un, j’ac­cepte im­mé­dia­te­ment. va dire non. Elle ac­cepte et je n’en re­viens pas.

Sa prin­ci­pale qua­li­té ? Il sait me sur­prendre : il m’offre notre chien pour mes Mais qu’est-ce qu’elle ra­conte ? C’est la fille la plus gen26 ans, je ne m’y at­tends pas. Sur­tout, il me sup­porte. tille du monde, la plus fa­cile à vivre.

Plus beau ca­deau ? Ma bague de fian­çailles. Pour nos 5 ans, nous al­lons au re­sElle dé­barque un soir avant le ser­vice au res­tau et me dit : tau­rant. On sort sur la ter­rasse, et là, il se met à ge­noux. Je « Nous par­tons à Am­ster­dam ! » Les em­ployés sont au suis tel­le­ment cris­pée… c’est un trop-plein d’émo­tions. cou­rant, ma va­lise est prête, elle a été forte sur ce coup.

Des pro­jets ? Un voyage en Thaï­lande, on en rêve de­puis long­temps. Notre ma­riage l’an­née pro­chaine, Alice a dé­jà tout bouEt notre ma­riage pré­vu en juin 2015, bien en­ten­du ! clé ! En vraie pro de la dé­co.

l Son prin­ci­pal dé­faut ?

Elle est in­tran­si­geante, elle ne lâche pas fa­ci­le­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.