Entre vous et vos amis

Cosmopolitan (France) - - Celib Attitude -

Être là pour ses amis, ça compte. Mais mettre ses amis avant soi, ce n’est pas sain. Pau­line connaît bien le pro­blème. « Ces trois der­nières an­nées, j’ai été très pré­sente pour mes amis. L’une a per­du sa mère, l’autre est tom­bé ma­lade, et un couple de potes s’est sé­pa­ré. À chaque fois, j’ai joué la su­per-wo­man. Parce que, cé­li­ba­taire, j’avais le temps. Parce que, cé­li­ba­taire, c’est moi qu’on ap­pe­lait. Mais si j’aide mes amis à re­mettre le pied à l’étrier, je reste tou­jours sur le bord du che­min quand ils re­partent au ga­lop. Il me faut du temps et des séances chez le psy pour m’avouer que j’ai­me­rais bien qu’on s’oc­cupe de moi aus­si. Pour ça, il faut que je laisse de la place à ceux qui vou­draient es­sayer. Parce que si je fais le point, j’ai ca­lé mes trois der­niers ren­dez-vous entre deux coups de fil et un verre avec ma bande. Pas très cool… Au dé­but je me force : à dire non à un dé­mé­na­ge­ment – mon dos ne s’est tou­jours pas re­mis du pré­cé­dent –, à ne pas écour­ter ma lec­ture au so­leil pour un ser­vice qui peut at­tendre quelques heures… Et lorsque Mar­tin m’in­vite à boire un verre, j’an­nule même mon dî­ner de potes pour pro­lon­ger la soirée avec lui. Parce que je suis bien, là, tout de suite. »

l

ET UN PEU DE MÉ­NAGE...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.