LAWIN AT­TI­TUDE

« Sans un bon men­tal, au­cun spor­tif ne peut fran­chir la ligne d’ar­ri­vée en tête », disent les pros du coa­ching de vie. Pa­reil pour nous. Par­tir ga­gnante, ça com­mence par adop­ter ces 6 bonnes ré­so­lu­tions.

Cosmopolitan (France) - - HAUT LA MAIN! -

Ar­rê­ter de se plaindre « Si tu sa­vais comme c’est dur… » On cherche l’em­pa­thie, le sou­tien. Mais à trop pous­ser de sou­pirs, à en­core gé­mir parce que c’est tou­jours les mêmes qui ont de la chance, on fi­nit par faire fuir. Per­sonne n’a en­vie de ser­vir de bé­quille. Ou­blier la per­fec­tion Pas be­soin d’être Bree pour réus­sir un pou­let aux olives, ni de faire du 90-60-90 pour vam­per son homme. Pas­ser à l’ac­tion, c’est s’ac­cor­der le droit à l’er­reur. Le droit de mal faire, de se trom­per et de re­com­men­cer. Bien s’ai­mer Fa­cile à dire ! Pour­tant il y a un bon truc : com­men­cer par se sou­rire dans le mi­roir dès le ma­tin. Fa­çon Nar­cisse, en pre­nant conscience qu’on est unique. Et même pas mal, en fait. Un bon nar­cis­sisme, ça aide à avoir la pêche. Iden­ti­fier les blo­cages Il y a ce qu’il fau­drait faire – pour sé­duire ou faire plai­sir – et puis il y a ce qu’on a en­vie de faire – pour soi –, pas parce qu’on se sent cou­pable mais parce qu’on en a be­soin ou vrai­ment en­vie. Le dé­sir, c’est le meilleur mo­teur pour réus­sir. Écar­ter les in­trus On ne réus­sit pas tout seul. En­core faut-il sa­voir s’en­tou­rer des bonnes per­sonnes. On prend ses dis­tances avec tous ceux qui nous dis­suadent d’en­tre­prendre ou de prendre des risques. Et on se rap­proche de ceux qui nous poussent à rê­ver, à oser. Avan­cer par étapes Le plus dif­fi­cile, c’est le dé­mar­rage. Une fois que la ma­chine est lan­cée, c’est ga­gné. Ce n’est pas parce que les choses sont im­pos­sibles qu’on n’y ar­rive pas, c’est parce qu’on n’es­saie pas qu’elles semblent im­pos­sibles...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.